Guinée/congrès: Infantino, président de la FIFA menace la FGF

À quelques jours du congrès de la fédération guinéenne de football, une crise se déclenche entre les autorités et les acteurs du football guinéen. Après des semaines de tension, le président de Fédération Internationale de Football Association, Gianni Infantino sonne la fin de la récréation et décide de prendre des sanctions si les autorités du football ne veulent pas appliquer la loi, mais pour le moment, il a adressé un message d’avertissement aux autorités et les acteurs.

La fédération guinéenne de football devait organiser son congrès électif cette année, mais force est de constater que les autorités du football guinéen ne veulent pas respecter les lois qui régissent le football dans le pays, ce qui crée de véritables tensions entre la fédération et les acteurs du football. 

Informer de ce qui se passe, le président de la FIFA, lui-même déclaré qu’il suit personnellement de près la situation qui prévaut au sein de la faîtière guinéenne. Il dit avoir eux échos des avancées que le football guinéen a eu.

«J’ai constaté les énormes progrès ces dernières années autour du football guinéen. Ce pays vient vraiment de loin et je me réjouis qu’il soit sélectionné parmi les pays qui devront abriter les phases éliminatoires de la coupe du monde en perspective. Cependant, la Guinée est actuellement en train d’élire le président de sa fédération et j’ai des informations que ce pays s’est habituées à ne pas respecter les principes des lois en la matière. Je suis très préoccupé par l’évolution du football en Afrique, donc si la Guinée essaye de manquer aux normes, je serais très implacable face aux sanctions qui devront suivre. J’observe personnellement la situation et je pense bien que la Guinée fera preuve de responsabilité et n’acceptera pas de prendre du recul par rapport à son élan actuel du football que j’apprécie et encourage vivement» a déclaré le président de la FIFA, Gianni Infantino.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, quant à lui a déjà parlé, c’est aux autorités et acteurs de voire ce qu’ils veulent pour le football guinéen.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *