Ghana: une église surprend positivement les autorités ghanéennes

Depuis quelques jours, une bonne nouvelle de la part de l’église Pentecôte secoue le monde entier. Il s’agit d’un don d’une prison ultramoderne.

L’apôtre Éric Nhamekye et ses fidèles ont fait un don de prison de normes internationales, c’est-à-dire ultramoderne aux autorités ghanéennes pour aider l’Etat à bien prendre soin des prisonniers et en plus pour décongestionner des prisons a au Ghana. L’information a été révélée sur les réseaux sociaux avec des images à l’appui.

Les locaux sont bien meubles. Sur ces images, on voit, un centre sportif où on peut pratiquer presque toutes les disciplines telles que le football, handball, basket-ball, du tennis, pour ne citer que ceux-là. Il y a aussi un espace de travail et une cuisine.

Cette nouvelle prison est située dans la région Ashanti. L’église ne compte pas s’arrêter là. Ils ont l’ambition de construire d’autres dans les localités du pays. Il s’agit entre autres les régions de l’Est, de Volta et à l’ouest et Ashanti, indique la direction de l’église. Chacune des prisons aura un bloc administratif, un auditorium d’église, des toilettes, des salles de bains, des salles de cuisines avec des zones de moulin à maïs, des magasins et des terrains de football.

Il aura aussi des bâtiments qui peuvent contenir 150 personnes seront construits dans les localités comme Nsawam, dans la région de l’Est, à Kpando, dans la région de volta, Hiawa dans la région de l’Ouest et Ejura et Obuasi dans la région d’Ashanti.

Vivement que les églises emboîtent le pas de l’église Pentecôte dans d’autres pays de la sous région, pas pour construire des prisons mais autres choses.

Au Ghana, les églises sont spécialisées dans ces genres de dons à l’État. Le cas de l’église ARS qui a construit des centres de formation pour l’État.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.