Togo: le président de FPD, Djimon Oré déféré à la prison civile de Lomé

Présenté au procureur de la république et au juge d’instruction ce 14 mai 2021, le président du Front des Patriotes pour la Démocratie(FPD), Djimon Oré est déféré à la prison civile de Lomé.

Malgré le souhait des organisations de la société civile et certains leaders des partis politiques, l’ancien ministre de la communication, l’actuel président de la FPD est finalement déféré à la prison civile de Lomé ce 14 mai 2021 suite à sa présentation au Procureur de la république et au juge d’instruction.

Il est reproché à l’ancien ministre de la communication d’avoir critiqué et traité le régime de Faure Gnassimgbé de tous les noms possibles. Invité sur une chaîne étrangère, le président de FPD avait déclaré à la veille de la fête de l’indépendance du Togo, qu’en termes de bilan pour le régime est très catastrophique.

« Le bilan en termes de versé, en termes de compatriotes togolais assassinés par la France-Afrique à travers le régime barbare, le régime d’oligarchie dépasse de loin le nombre de ceux qui sont tombés au Rwanda(…). Notre pays le Togo est un camp de concentration nazis, ce n’est plus un territoire indépendant» a laissé entendre Djimon Oré, président de FPD.

L’ancien ministre de la communication est accusé d’atteinte à l’honneur, troubles aggravés à l’ordre public et d’outrage envers l’autorité publique.

Rappelons qu’il est arrêté juste à la veille de la commémoration de la 61e anniversaire de l’indépendance du Togo.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.