Togo/lutte contre les changements climatiques: les journalistes en atelier pour l’amélioration de la communication sur les dangers de la dégradation de l’environnement

L’Association Afrique Éco 2100 a organisé ce samedi 15 mai 2021 à Lomé avec le soutien de l’Association des Jeunes Engagés contre le changement climatique(AJECC), un dialogue des journalistes engagés contre le changement climatique, sur l’amélioration de la communication contre les changements climatiques.

Ce dialogue a pour but aussi d’outiller les journalistes togolais à bien traiter les questions sur l’éducation environnementale. Pour le président de l’association Afrique Éco 2100, Edem Dadzi, l’éducation environnementale est très importantes et il faut accroître la capacité des journalistes pour qu’ils puissent bien sensibiliser la population sur les dangers qui découlent des changements climatiques.

« Dans cette lutte contre les changements climatiques, on ne peut pas faire l’économie des journalistes. Et c’est pour ne pas faire de formation traditionnelle que nous avons pensée à un dialogue avec eux, car c’est un sujet assez crucial. On doit amener les jeunes aujourd’hui à comprendre réellement les enjeux environnementaux, les solutions et les mesures d’atténuation puis d’adaptation qui existent. Ceci passe bien évidemment par les journalistes. Le journaliste ne peut donc pas être en dehors des grands rendez-vous, c’est-à-dire des changements climatiques et l’environnement en général» a déclaré le président de l’association Afrique Éco 2100, Edem Dadzie.

Notons que le 22 mai prochain, l’Association Afrique Éco 2100 organisera une causerie débat avec les jeunes dans le cadre de la journée internationale de la biodiversité biologique. Un concours doté de prix est en vue aussi pour les membres des clubs d’environnement sur la rédaction des messages de sensibilisation sur l’environnement. Toutes ces activités vont terminer par une séance de reboisement qui aura lieu le 1er juin prochain.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.