Togo/ Gnatsè Kodjo « Les maires doivent apporter leur soutien nécessaire au président de la république dans son élan de développement participatif et inclusif»

Dans une interview exclusive à une radio privée de la place, Gnatsé Kodjo, philosophe et chef division communication et du personnel à la préfecture d’Agoè-Nyivé fait le point sur les deux (2) ans d’expérience dans les collectivités territoriales.

Après 32 ans d’absence, le Togo a renoué avec le processus de la décentralisation. Le 30 juin 2019, en procédant aux élections municipales sur toute l’étendue du territoire. Ces élections ont permis de doter 117 communes d’élus locaux.
Après deux ans d’installation des collectivités territoriales , il est naturel de faire un bilan. Sur ce à travers l’interview autour du thème « deux ans d’expérience dans les collectivités territoriales, que retenir ? », Gnatsé Kodjo a tout d’abord expliqué la décentralisation comme un mode de gestion où l’État transfert une partie de ses compétences Aux collectivités territoriales pour leur autogestion .

La décentralisation est rendue possible grâce à la volonté politique du président de la République, monsieur Faure Gnassingbé depuis 2019. Les 1527 conseillers municipaux repartient dans les 117 Communes du Togo, font déjà pratiquement deux ans d’expérience dans la gestion de la chose publique et touchent désormais de doigts les réalités et puis les besoins et difficultés des populations à la base.

Pour monsieur Gnatsé Kodjo, l’état actuel du processus de décentralisation, au Togo avance à grand pas. Mais il est préférable que ces collectivités territoriales puissent aller vers l’intercommunalité afin de pouvoir élaborer ensemble des projets pour un véritable développement de nos Communes

« Les maires élus sont désormais les moteurs du développement à la base et doivent aujourd’hui le comprendre vite afin qu’ils puissent apporter le soutien nécessaire au président de la République dans son élan de développement participatif et inclusif et du mieux être des populations», a indiqué Gnatsé Kodjo

«Les préfectures qui sont désormais la tutelle des communes, essaient d’apporter leur concours sous forme d’appui conseil,de contrôle de légalité afin de pouvoir guider, suivre et appliquer les textes portant décentralisation et libertés locales dans le respect des principes de notre République», a t’il ajouté

Pour en finir, il a dévoilé aux conseillers municipaux de s’approprier des textes de la décentralisation afin de pouvoir réagir en conséquence pour éviter des dérapages,des frustrations inutiles qui fragilisent le vivre ensemble et brisent le lien social.

Julien SEGBEDJI

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.