Faure Gnassingbé: « la PIA témoigne une fois de plus de l’engagement du Togo pour l’industrialisation»

Le Togo s’apprête à inaugurer ce dimanche la plate-forme industrielle d’Adétikopé (PIA). Ce vaste écosystème intégré réparti sur 400 hectares et implanté à 15km au nord de la capitale, à principalement pour vocation, la création de chaînes à haute valeur ajoutée dans l’industrie textile nationale, l’approvisionnement en matières premières à la fabrication et l’exportation de produits finis

Avec une panoplie d’avantages fiscaux, l’infrastructure dont la construction a été suivie de très près par le gouvernement, accueillera également d’autres entreprises des secteurs agroalimentaire, phamacritique, du recyclage et de l’automobile électrique. Le tout, alimenté à 90% par les énergies renouvelables.

En marge de cet événement qu’il présidera, le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé s’est exprimé sur la pertinence de ce projet référentiel des ambitions du pays. «Ce projet n’est qu’un exemple de ce qui peut être réalisé au Togo, lorsque la République Togolaise ainsi que tous les investisseurs et toutes les entreprises qui souhaitent sérieusement créer de la valeur, oeuvrant en vue d’un objectif commun », a indiqué le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.

Et de de poursuivre : « Malgré le contexte difficile lié à la pandémie, le projet a démarré dans les temps, il a été livré rapidement et est désormais opérationnel. La plateforme capitalisera sur les ressources naturelles abondantes de notre pays. Elle garantira que le Togo obtienne une meilleure part de la valeur ajoutée grâce au développement de l’industrie locale afin de créer plus d’emplois pour nos jeunes ».

Pour conclure, le président de la République a affirmé que le PIA témoigne une fois de plus de l’engagement du Togo pour l’industrialisation.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.