Togo/D2: Joly Agbessi, trés serein pour la montée en première division

Le samedi 29 mai passé, la phase aller du championnat national de deuxième division a pris fin avec le sacre de Tambo Fc de Datcha avec quatre victoires et un match nul.

La phase aller du championnat national de deuxième division a pris fin le samedi 29 à l’issue de la 5e journée. Dans le groupe où logeait Tambo Fc, les choses semblent marcher sur eux. Le club frère à Ifodjè occupe la première place devant Kotoko Fc de Lavié. Si le club cher à l’honorable Ametodji Michelle veut accéder au play-off, il ne doit pas diminuer les bras lors de la phase retour. 

Dans une interview, le coach du club a expliqué la manière, il a procédé pour la phase aller puis ce qu’il fera lors de la phase retour qui ne sera pas facile pour eux.

« Une première partie de saison sans grande difficulté ? Cela peut paraître ainsi vu notre position de leader, mais en réalité, ce n’est pas le cas parce que pour arriver là, il a fallu abattre u’ grand travail depuis nos préparatifs pour mettre en place une équipe compétitive basée sur de jeunes joueurs qui pour la plupart ne sont qu’à leur première saison en D2. Nous avons la meilleure attaque avec 9 buts marqués, j’avoue que cela n’a pas été facile. Toutes les équipes de notre poule nous attendaient au tournant, mais nous avons su déjouer les pronostics parce qu’en fait, pour Tambo, ce championnat sous ce format était une coupe et il n’y a que les victoires qui compte. Il faut dire que nous avons très tôt commencé les préparatifs par rapport à un projet conçu sur le long terme. Et puisque nous nous sommes basés sur les jeunes joueurs issus des centres de formation, le collectif importait beaucoup plus pour nous que les individualités. Et c’est sur cette base, nous avons ficelé un projet de jeu que les jeunes ont su assimilé assez vite malgré les quelques réglages que nous continuons de faire. La montée dans l’élite n’est pas une obsession.» a déclaré Joly Agbessi, le coach de Tambo Fc

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.