Togo/ Education: CEPD 2021 a débuté ce 15 juin

Ce mardi 15 juin 2021, les élèves des classes CM2 sur toute l’étendue du territoire togolais ont ouvert le bal des examens de fin d’année 2021. Monsieur Eke Kokou Hodin, ministre de l’enseignement technique et de l’artisanat a parcourir quelques centres d’écrit de lomé pour constater le démarrage des épreuves écrites de cette première journée.

Le premier examen dans le cursus scolaire, le certificat d’études du premier degré ( CEPD) session de juin 2021 a commencé ce mardi matin sur toute l’étendue nationale. Au total 202986 togolais prennent part à cet examen dont 98145 filles répartissent sur 1241 centres d’écrit. Le ministre de l’enseignement technique et de l’artisanat, Eke Kokou Hodin a visité auelaues centres du grand Lomé pour constater l’effectivité du premier examen du Togo.

Nous rendons gràce à Dieu qui a permis que l’année se termine bien malgré le contexte particulier de covid-19. L’examen a bien démarré. Les candidats et les enseignants sont déjà en place et en pleine forme. On a espoir que l’examen va bien se terminer. a déclaré Eke Kokou Hodin, ministre de l’enseignement technique et de l’artisanat.

Le ministre a visité EPP la nouvelle marche, EPP Aflao Gakli, EPL Stendahal et EPP Avédji.

Pour cette année, il y a eu une diminution au niveau des des deux sexes. La candidature féminine a eu une diminution de 3,63%. De 101838 l’année passée, cette année on a 98145. Chez les garçon on a une diminution de 1,46% soit de 106397 en 2020 contre 104841 en 2021.

Le ministre n’a pas manque de passer chez les élèves du lycée technique qui ont aussi démarrés le BAC1 industriel pour le centre de Lomé.

Tout le peuple togolais attend de ces jeunes d’être compétents en étant capables de répondre à la demande de l’industrie. Le chef de l’État fait des efforts pour lutter contre le chômage des jeunes. La formation technique professionnelle est au premier plan. On a aujourd’hui la PIA qui va créer 35000 emplois donc ces jeunes techniciens auront une opportunité. Le souhait est qu’ils soient des techniciens engagés. a ajouté Monsieur Eke Kokou Hodin, ministre de l’enseignement technique et de l’artisanat

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.