Togo / Vie chère : La DMK condamne vigoureusement la gouvernance chaotique et inhumaine de Faure Gnassingbé

Togo / Vie chère : La DMK condamne vigoureusement la gouvernance chaotique et inhumaine de Faure Gnassingbé

En conférence de presse ce mercredi 16 juin à Lomé, la Dynamique Monseigneur Kpodzro ( DMK) ont présenté aux professionnels des médias quatre (4) sujets importants qui gangrènent la vie de la population Togolaise sur le plan politique, social et économique.

Au prime à bord, la conférence de presse s’est tenue sur un premier sujet qui se tourne sur l’état d’urgence sanitaire décrété par l’Etat Togolais toujours en vigueur jusqu’en ce jour pour cause de la pandémie coronavirus.
Pour la DMK cette prolongation continues de l’état d’urgence sanitaire est un système auxquelles se livre le gouvernement pour priver les citoyens togolais du droit de vivre en toute liberté.
La DMK estime que malgré la crise sanitaire de coronavirus dans tous les pays du monde, des élections s’y déroulent normalement et des manifestations publiques se font tous les jours.
À cet effet, la DMK demande aux autorités de fait de Lomé la levée immédiate et sans condition de l’état d’urgence sanitaire qui s’apparente finalement à une mesure de musellement des populations sur toute l’étendue du territoire national en appelant les Nations-Unies de faire preuve de cohérence et d’entirés toutes les conséquences du refus éventuel du régime d’entreprendre une relecture de la loi sur la liberté de manifestation dans le sens d’un meilleur respect des droits humains fondamentaux des togolais.

Abordant la cherté de la vie qu’on assiste ces derniers temps avec des séries de création de nouvelles taxes entrainant l’augmentation exorbitante des prix des produits de première nécessité, la DMK a condamné vigoureusement cette gouvernance chaotique et inhumaine et demande aux autorités d’arrêter cette façon de traiter les citoyens qui risque de conduire la Nation tout entière dans un précipice inimaginable. On assiste à un cercle infernal d’augmentation successives des prix des produits de consommation courante alors que les salaires ne bougent pas conséquemment.
Par ailleurs, la DMK fustige que l’impossible culture de la bonne gouvernance fondée sur l’éthique républicaine disqualifie davatange le pouvoir illégitime car aucun gouvernement légal et porté par son peuple sur le plan psychologique et spirituel ne peut chercher de façon constante à appauvrir et rendre misérables ses citoyens.

Touchant le problème de la libération des prisonniers politiques qui croupissent en prison ou la justice togolaise se laisse ainsi instrumentalisée à outrance et se considère finalement comme un instrument de répression et de persécution aussi bien des adversaires politiques que des paisibles citoyens, la DMK a demandé aucours de cette conférence de presse tenue ce mercredi, la libération immédiate et sans conditions de Paul Missiagbeto, de Djimon Oré, du prophète Kokou Dekpoh Ésaïe que tous les prisonniers politiques, surtout ceux qui souffrent de diverses maladies dont Kpatcha Gnassingbé et ses codétenus qui ont déjà purgé plus de 12 ans de leurs peines.
Le quatrième sujets déroulé sur l’urgence d’un plan de sortie de crise conséquent au Togo et de plaidoyer de la DMK auprès de l’Union Européenne et de l’ONU à travers son mémorandum du 14 mai 2021 a clôturé cette séance de conférence de presse de cet après-midi ou la DMK a haussé le ton de cesser de ruser le peuple et de chercher à trouver une solution durable que le peuple attend fermement.

La rédaction.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.