Afrique du Sud: la naissance des décuplés est une Fake news

Il y a de cela quelques semaines des informations se sont circulées sur des réseaux sociaux indiquant qu’un couple en Afrique du du Sud a mis au monde dix bébés ce qui a conduit plein de personnes à affaire des dons au couple. Selon le site africanews, les dons sont estimés 70000 dollars.

Dans la banlieue de Johannesbourg en Afrique du Sud, une jeune dame de 37 ans est devenue célèbre sur les réseaux sociaux après avoir annoncer qu’elle a enfantée de décuplés. L’information avait fait du bruit et qui a incitée des internautes et associations à faire de dons au jeune couple. Le président du groupe independent Online qui dirige Pretoria News avait fait un don de 1000 de rands soit 70000 dollars au couple.

Le mari de la jeune femme de 37 ans , Teboho Tsotetsi, avait déclaré aux médias que la naissance avait eu lieu à l’Hôpital académique Steve Biko de Prétoria. L’information a été confirmée par le maire de la localité.

Dans un communiqué, le porte-parole du gouvernement de la province de Gauteng a rejeté catégoriquement la naissance des décuplés dans le province. Il précise en disant que depuis qu’on a annoncé la naissance de dix bébés, qu’il n’a jamais vu les bébé.

En plus plusieurs Hôpitaux dont celui de SBAH ont démenti L’information surtout leurs implications dans la prise en charge des nouveaux nés, ce qui met les doutes sur la véracité de la grossesse. Après les vérifications, des examens ont médicaux ont prouvé que la jeune dame de 37 ans n’avait été enceinte récemment.

selon le gouvernement provincial, la dame est actuelle prise en charge par le service sociaux pour déficit mental.

En ce qui concerne le site qui a publié l’information, Pretoria News est poursuivit par la justice pour Fake News et au sein du groupe Indépendent Online pour atteinte à la réputation du groupe.

Source: africanews

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.