Le Togo dit non à l’homosexualité devant l’ONU

Les autorités togolaises disent non à l’homosexualité dans leur pays devant l’ONU dans le cadre de la présentation du cinquième rapport périodique sur la mise en œuvre du Pacte Internationa relactif aux droits civils et politique ce mardi 29 juin 2021.

Devant les hauts dirigeants de l’Organisation des Nations Unies(ONU), les autorités togolaises réitèrent leur position sur la question de l’homosexualité. Selon eux, le Togo n’est pas prêt à cautionner ce genre de mariage sur la terre de nos aïeux. Même si les gens crient ou non, cette proposition ne passera pas.

Selon le ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la République, porte-parole du gouvernement, Christian Eninam Trimua, les valeurs et les cultures togolaises ne sont pas compatibles entre les personnes de même sexe.

 » Pour ce qui concerne les relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe, le Togo n’envisage pas d’abroger les dispositions qui les criminalisent. Car cette orientation sexuelle n’est pas en adéquation avec les valeurs sociales togolaises  » a laissé entendre le ministre des droits de l’homme, Christian Enima Truma.

Au Togo, le mariage entre les humains de même sexe est punie de trois ans de prison avec une amende allant de 100.000 à 500.000 francs CFA.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *