Journée mondiale des journalistes sportifs 2021: voici le message de l’AIPS

Ce 2 juillet, c’est la journée mondiale des journalistes sportifs. Comme chaque année, l’AIPS n’a pas manquée sa traditionnelle message aux journalistes sportifs du monde entier.

Pour cette année la journée est placée sous le thème « Il est difficile de respirer. Nous devons protéger notre accès aux sources»

Suivez l’intégralité du message de l’AIPS

«Journée mondiale des journalistes sportifs 2021 : « Il est difficile de respirer. Nous devons protéger notre accès aux sources » 

LAUSANNE, 1 juillet, 2021 – Cette fois nous arrivons au 2 juillet, une journée internationale dédiée au journalisme sportif, dans un état psychologique très particulier : certains d’entre nous avaient espéré être sortis du cauchemar COVID-19 à présent, d’autres continuent de vivre dans la peur de la contamination. Le sport suit son cours, essaie d’offrir de l’espoir que le pire est dépassé, mais il n’y a pas de certitude que la tempête est terminée.  

En attendant, notre profession souffre, trouve du mal à respirer, comme si elle était affectée par la Covid-19, mais il y’a d’autres causes à cette souffrance. Les organisateurs, les fédérations, les clubs nous privent de notre respiration qui est l’accès aux sources. Certaines restrictions sont directement liées à la situation sanitaire, mais d’autres sont le résultat d’un plan précis qui vise à nous mettre sur la touche avec comme seuls repères les communiqués de presse, les profils des champions sur les réseaux sociaux qui sont souvent gérés par des agences de relations publiques et des rumeurs orchestrées par ceux qui sont au pouvoir. Ils veulent aussi diminuer le nombre de journalistes présents dans les stades et progressivement éliminer les zones mixtes. Etouffer, logiquement et de manière douce la liberté d’expression dans le monde du sport.

Les principes qui régissent la vie sociale ne sont plus d’intérêt ; ils veulent juste exploiter les plus bas instincts du public. C’est la raison pour laquelle nous devons réagir, parce que si nous acceptons docilement les changements qui s’opèrent, les nouvelles générations auront un avenir sombre et ce n’est pas juste. Le sport c’est aussi une culture, tout comme le journalisme sportif tel que démontré par le succès de notre « AIPS Sport Media Awards ». Nous défendons cette culture et le future d’un sport propre et éducatif». a laissé l’AIPS pour ses membres en prélude pour cette journée.

Des séries activités sont annoncés par l’association pour cette journée tel que la visioconférence qui débutera à 12 h 00.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *