Coupe CAF/Finale: un duel maghrébin

Les finalistes de la coupe de confédération édition 2021 sont connues. Il s’agit de la JS Kabylie d’Algerie et le Raja club Athletic du Maroc.

À issue des démi-finales retours de la coupe CAF édition 2021, le Raja club Athletic du et JS Kabylie d’Algerie ont obtenus leurs tickets pour la finale qui aura lieu au Bénin au stade Général Mathieu Kérékou de Kotonou. Le Raja club Athletic du Maroc s’est qualifié en battant Pyramids, le club egyptien dans les tirs au but, après un match nul et viège lors de la double confrontation. Quant à la JS Kabylie d’Algerie, il a battu le club camerounais Coton Sport du Cameroun 5-1, en aller et retour.

Pour le Raja club Athletic du Maroc, il est à la recherche de son deuxième trophée dans cette compétition. En 20 matchs toutes compétitions confondues, le club marocain a enrégistré 12 victoires, 6 matchs nuls et deux défaites. Pour les 12 victoires, Raja club Athletic du Maroc n’a pas encaissé de but sur 11 rencontres. Au Maroc, le Raja est deuxième au classement du championnat avec 48 points.

Quant à la JS Kabylie d’Algerie, elle championne deux fois en ligue africaine des champions cherche à décrocher un titre en coupe de confédération. Pour ses 20 derniers rencontres, le club algérien a enrégistré 11 victoires, 6 matchs nuls et trois défaites avec 9 matchs sans encaisser de buts. En championnat, JS Kabylie d’Algerie occupe la 8e place avec 42 points.

Les deux clubs se sont déjà rencontrés deux fois avec une légère domination du club marocain. Sur le deux rencontre le Raja club Athletic a gagne une fois et le second un match nul.

Si on compare les statistiques, le club marocain part favoris, mais le club algérien aussi ne viendra pas au Bénin pour perdre. Il peut aussi déjouer les statistiques.

Rappelons que la finale aura lieu le 10 juillet prochain au stade Général Mathieu Kérékou de Kotonou, une première pour le pays de Talon A. Le ministre des sports du Bénin croit réussir le pari

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.