Les États Généraux des Compagnies Maritimes Africaines à Abidjan, pour reconstituer les flottes marchandes en Afrique

Du mercredi 21 juillet 2021 au jeudi 22 juillet 2021, s’est tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire), les Etats Généraux des Compagnies Maritimes Africaines (EGCMA), dont l’objectif principal était de faire l’état des lieux des Compagnies Maritimes Africaines afin de dégager les voies et moyens susceptibles d’aider les Etats à reconstituer leur flotte marchande autrefois florissante.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux principales allocutions : celle de bienvenue de Monsieur Katary Léon, Directeur Général de la Compagnie Béninoise de Navigation Maritime (COBENAM) et Secrétaire Général par intérim de l’Association des Armements Africains (AAA) et le discours d’ouverture du Secrétaire Général de l’OMAOC, Monsieur Alain Michel Luvambano.

Les travaux de deux jours ont connu la participation de Compagnies Maritimes Africaines (COSAMA S.A, COBENAM, LMC etc.), d’organismes et d’experts présents à Abidjan ou ayant intervenus en ligne.

Différents exposés ont été présentés sur :

Les causes profondes de la liquidation des compagnies maritimes dans les années 90 ;
la problématique de l’existence et de la pérennisation des Compagnies maritimes africaines ;
la Banque Maritime Régionale ;
les expériences des compagnies maritimes encore existantes à savoir la COBENAM, la SNG, la COSAMA S.A, les LMC

Ces exposés ont été suivis de débats, qui ont analysé entre autre l’importance des transports maritimes pour les économies africaines, la nécessité de se doter d’armements nationaux (privés ou publics), et les causes du naufrage des armements africains à l’aube des années 90. Plusieurs voies et moyens ont été exploré dans le but de créer des compagnies maritimes fortes et compétitives sur le continent.

De la reconstitution des anciennes compagnies maritimes, à la création de nouvelles, en passant par l’option des armements communautaires avec le cabotage et celui de consortium sous l’AAA, toutes les solutions possibles ont été exploré, en vue de trouver les meilleures solutions à l’érection de flottes marchandes africaines.

Election des membres du Bureau et du Secrétaire Général de l’Association des Armements Africains
Au cours des travaux, les dirigeants des compagnies maritimes présentes ont procédé à l’élection des membres du Bureau et du Secrétaire Général de l’Association des Armements Africains.

Le nouveau bureau est constitué comme suit :

Président : Directeur Général du COSAMA S.A., République du Sénégal
Vice-président : Directeur Général de la Société Navale Guinéenne (SNG), (République de Guinée)
Premier rapporteur : Directeur Général des Lignes Maritimes Congolaises (LMC), République Démocratique du Congo
Deuxième rapporteur: Directeur Général de la Compagnie Nationale de Navigation Intérieure et Internationale (CNNII), République du Gabon (En cours de confirmation).
Son Excellence Monsieur Léon KATARY a été élu par ses pairs, Secrétaire Général des 3A.

Adoption d’une résolution et des textes fondamentaux de l’Association des Armements Africains

Une résolution a été unanimement adoptée. Ladite résolution fixe la contribution annuelle de financement des activités de l’Association à 10 millions de FCFA soit 20.000 dollars US par membre statutaire. Par ailleurs, il a été recommandé à l’OMAOC d’attribuer à l’Association au cours d’une période transitoire de trois (03) ans, une dotation forfaitaire annuelle de 20 millions de FCFA soit 40.000 dollars US.

Par ailleurs, le statut et le règlement intérieur de l’Association ont été également adoptés à l’unanimité.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.