Zambie: le pasteur James Sakala mort à cause de sa soi-disant « foi »

Un pasteur de 22 ans du nom de James Sakala enterré vivant et a promis à ses fidèles qu’il va se ressusciter comme le méssi, Jésus Christ à la troisième jour, mais finalement mort.

A cause de la foi, le pasteur James Sakala 22 ans a perdu sa vie facilement. Il a demandé aux membres de son église de l’enterrer et le troisième jour, il va se ressusciter comme le seigneur Jésus Christ. Lors de l’enterrement, le jeune pasteur s’est habillé comme les disciples de Jésus Christ c’est-à-dire dans une robe blanche pure. Pour lui c’est de montrer aux fidèles que après Jésus Christ, il y a eu une seconde résurrection.

Autour de la tombe, le jeune Pasteur de 22 ans avait crié d’une voix étrange aux membres de l’église comme si c’est l’esprit saint qui le guidait  » vous tous de peu de foi; enterrez ce Sakala que vous voyez maintenant et il ressuscitera des morts et respirera à nouveau ses poumons libres ».

Au départ, les fidèles ont refusés d’exécuter les ordres de leur pasteur mais comme il est à la recherche de la foi, les fidèles ont finis par accomplir son désir. Sakala s’est basé sur les écritures et a déclaré qu’à la veille de son assassinat aux soldats romains qu’il a nommé que les paroles de Jésus Christ ont dit « faites ceci en mémoire de moi » en faisant référence à la résurrection de Jésus Christ en indiquant que la phrase n’est pas destinée seulement au moment de boire du vin et à croquer du pain.

Sur les arguments avancés par le pasteur Sakala, les fidèles ont finis par exécuter ce que voulait le pasteur. Il s’est couché à plat dans le tombeau et les fidèles chantaient et dansaient à la gloire du seigneur Jésus Christ et certains sont chargés de le couvrir avec du sable. Comme l’avait promis, Sakala n’a pas pu ressusciter.

Les fidèles se sont engagés dans les prières spirituelles pour le ramener en vie, mais aucun miracle n’a pas eu lieu. Comme il ne se réveille pas, les fidèles ont décidés de creuser la tombe, mais à leur grande surprise, la robe blanche du pasteur est souillée de sang, de mucus puis mort.

À peine appris la mauvaise nouvelle, la police de la province orientale s’est dépêchée sur les lieux pour arrêter les hommes et femmes qui sont impliqués dans cette prétendue résurrection.

Source: Afrique plus

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Une réflexion sur “Zambie: le pasteur James Sakala mort à cause de sa soi-disant « foi »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.