Botswana: Un exemple de modèle de développement

Le Botswana est devenu le pays le plus développé en Afrique noire, sans tempête, sans bruit. Comment ?

Les matières premières sont interdites d’être exportées brutes.
Une transformation doit d’abord se faire sur place, pour absorber les valeurs ajoutées.
C’est ainsi que, premier producteur de Diamant, ce pays a fait déplacer la bourse de Diamant d’Anvers à sa capitale GABARONE.
C’est donc le Botswana qui fixe le cours du diamant. Il est le deuxième producteur mondial de diamants derrière la Russie.

Soutien aux entreprises :
Tout projet de création d’entreprise se fait par déclaration.
L’entreprise fonctionne 6 mois avant de déposer les statuts.
Tout projet en prévision d’au moins 50 salariés se voit bénéficier d’un chargé de mission de la présidence qui va jouer le rôle de facilitateur.
Tout projet de plus de 100 salariés bénéficie d’un site gratuit par l’État pour 10 ans.

Priorité aux secteurs sociaux :
L’Etat investit énormément dans l’éducation.
Les bourses étudiantes varient de 100000fcfa à 150000fcfa /mois, selon le cursus. L’université est gratuite.
L’État a obligation de trouver de l’emploi à tous les diplômés de l’enseignement Supérieur, tant dans le secteur public que privé. Le nouveau diplômé bénéfice dune allocation en attente d’emploi payé mensuellement.
Après l’éducation, une grosse partie du budget est attribué à la santé.

Les plateaux techniques des hôpitaux de ce pays, n’envient aucun pays au monde.
Le tourisme est sélectif pour preserver l’environnement. Le Botswana est entrain de talonner l’Afrique du sud en matière de Safari.
Les mandats présidentiels sont de 4×2 non renouvelables ( même en cas de force majeur.

Stabilité politique :
Rarement de contestations post électorales.


Le poids de l’armée y est faible.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *