Afrobasket2021 : « La défaite engendre le succès à condition de s’en servir avec intelligence », une réflexion de Gaston-King Mahoutou après son analyse du match RCA – Egypte

La RCA vient de rater son entrée en scène dans le cadre de l’Afrobasket 2021 de KIGALI au RWANDA. C’est l’Égypte qui sort victorieuse de cette première rencontre sur un score de 72 à 56. La RCA n’a jamais réussi à gagner un seul quart temps. Elle n’a jamais démontrer sa capacité à prendre le match à son compte, malgré certaines timides remontées.
Par moments, on a vu des choses positives et plaisantes comme, par exemple, la hargne de ZACHEE ponctuée par un dunk ravageur en ligne de fond, ou celui de HAYES. On a aimé également les trois points de DJIM et son adresse aux lancers francs.
Vu sous cet angle on ne peut pas reprocher aux joueurs l’envie et la volonté de gagner ce match. Cela s’est vu dans le troisième quart temps lorsqu’ils sont revenus sur le terrain avec une réelle volonté d’en découdre. Ils étaient dans l’intensité et dans l’agressivité, exactement comme des gens qui se sont transformés. Cela s’est vu au niveau du score et tout le rêve pouvait encore être permis. Malheureusement, cette attitude n’a duré que l’espace d’un quart temps avant leur noyade dans le dernier quart temps.
L’un des enseignements à tirer, c’est qu’il suffit d’asseoir notre jeu sur l’agressivité tant défensive qu’offensive et sur l’intensité pendant les quarante minutes, pour être capable de battre n’importe quelle équipe.
Par contre, cette première rencontre a mis en exergue toute une série d’enseignements :

  • On a vu une équipe en manque de cohésion
  • On a vu une équipe qui n’est pas encore prête
  • On a vu une équipe insuffisamment préparée
  • On a vu une équipe en manque d’automatismes
  • On a vu une équipe incapable d’imprimer un même niveau d’intensité pendant toute la durée d’un match
  • On a vu équipe déséquilibrée qui ne dispose pas de vrais shooters avec des réussites extérieures acceptables
  • On a vu des joueurs en manque de confiance donc hésitants lorsqu’il a été question de saisir certaines opportunités
  • On a vu des joueurs en panne de rigueur. On peut citer l’exemple de tous ces lancer-francs ratés qui, à défaut de nous faire gagner le match, nous auraient rapprochés au score sachant que cela sera important pour le classement.
  • On a vu un coaching qui se cherche encore, qui est exactement en situation de découverte
  • On a vu un staff technique handicapé par un manque de sérieuse préparation vidéo. Exactement comme si les joueurs adverses n’avaient pas été scoutés. Le gaucher égyptien du nom de GENDY n’a que sa main gauche, et pourtant, aucune solution n’a été trouvée pour le limiter. C’est impardonnable à ce niveau.
  • Le format de cette préparation en deux groupes distincts sur deux sites séparés n’a pas permis aux douze sélectionnés de travailler longtemps ensemble pour mieux se connaître sur le terrain et développer des complicités et des automatismes.
  • Cette défaite est le résultat du déficit en temps de préparation.
  • Certains joueurs sont encore très justes techniquement. Notre incapacité à répondre à l’agressivité défensive des Égyptiens, et la presse qu’ils nous imposent, provoquant énormément de pertes de balle de nos arrières et des paniers très faciles ratés près du cercle en sont la matérialité.
    Ce qui fait très mal c’est que ce score ne reflète pas la réalité des rapports de force qu’il y avait entre les deux équipes. Cette équipe était largement à notre portée.
    On espère que le staff technique, à n’en pas douter, va tirer l’ensemble des enseignements de cette défaite afin de mieux réagir lors des deux matchs restants.
    La défaite engendre le succès à condition de s’en serve avec intelligence.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *