Centrafrique: les députés adoptent une loi supprimant cinq agences publiques

L’assemblée nationale a adopte ce jeudi 26 août 2021 le projet de loi du gouvernement supprimant cinq agences publiques.


Face à une situation économique volatile et les besoins de réduction des charges de l’Etat aux fins de rendre les dépenses publiques efficaces et efficientes, le ministre chargé des finances et du budget Hervé Ndoba a fait adopté, ce jeudi, 26 août, par l’assemblée nationale, le projet de loi autorisant le gouvernement à supprimer des agences publiques budgétivores ou inefficaces et dont l’existence n’ont plus de justification économique.


Le gouvernement centrafricain a entrepris de supprimer des agences publiques budgétivores, afin de réaliser des économies conséquentes pour financer des projets structurants de développement. Ces agences publiques qualifiées de budgétivores, et dont la plupart ont été créées pour répondre à certains besoins de l’époque, fonctionnaient en toute indépendance à travers une gestion opaque. Car, elles font rentrer des sommes considérables qui n’atterrissent pas le plus souvent dans les caisses du Trésor public mais sont utilisées pour des dépenses liées à leur fonctionnement.
Ces agences publiques sont le compte d’affectation spéciale.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.