Covid-19 : Des restrictions pour les voyages non essentiels affligées aux États-Unis et à 5 d’autres pays.

Dans le but d’en finir avec ce terrible pandémie qui ne cesse de faire des victimes, les pays membres de l’Union européenne se sont mis d’accord, lundi, pour retirer les États-Unis et cinq autres pays de la liste des pays jugés « sûrs » du point de vue sanitaire. Cette décision implique des contrôles accrus pour les voyages non essentiels effectués depuis ces pays et vers l’Union européenne.

L’Union européenne a décidé d’imposer à nouveau des restrictions aux voyages non essentiels vers son territoire depuis cinq pays, dont les États-Unis et Israël, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, selon un communiqué publié lundi 30 août.

Le Kosovo, Israël, le Monténégro, le Liban et la Macédoine du Nord ont eux aussi été retirés de la liste.

Cette liste vise à unifier les procédures sanitaires dans l’UE mais n’est pas contraignante pour les pays membres, qui restent libres de fixer leurs propres procédures. Les États membres conservent, en outre, la possibilité de lever ces restrictions pour ce type de voyage pour les personnes totalement vaccinées, ajoute le communiqué.

La liste est principalement établie sur la base des données épidémiologiques de chaque pays concerné, même si les mesures de réciprocité sont également prises en compte.

Hausse des cas de Covid-19 aux États-Unis et en Israël

Avant la décision du Conseil européen, plusieurs États membres, dont l’Allemagne et la Belgique, classaient déjà les États-Unis sur une liste « rouge », exigeant des tests de dépistage et des périodes d’isolement pour les voyageurs en provenance du pays. Mais d’autres États comme la France ou les Pays-Bas les considéraient comme un pays sûr.

Le variant Delta a fait repartir les contaminations à la hausse aux États-Unis tout comme en Israël, qui avait été l’un des premiers pays à lancer une vaste campagne de vaccination.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.