Centrafrique: l’ ambassadrice Samuela Isopi a fait ses adieux à Hervé Ndoba, ministre des finances

Son excellence Samuela Isopi, ambassadrice, cheffe de la délégation de l’Union européenne en Centrafrique, a rendu une visite de courtoisie au ministre chargé des finances et du budget, le 27 août 2021, en ses services.

La diplomate européenne en fin de mission a saisi cette opportunité pour faire ses adieux au ministre Hervé Ndoba et à l’ensemble du personnel du ministère chargé des finances et du budget.

« J’ai tenu à remercier, le ministre pour la collaboration dont j’ai pu bénéficier durant les quartes ans de mon mandat en République centrafricaine. Nous avons aussi saisi cette opportunité, pour discuter des questions opérationnelles de notre coopération puis, nous avons fait le tour d’horizon du programme en cours et les perspectives. Cette rencontre nous a permis de mettre un accent particulier sur les discussions qui sont en cours avec le Fonds Monétaire International (FMI). Nous avons également félicité le ministre pour les premiers résultats enregistrés, notamment, l’adoption de la loi de finances rectificative 2021, et le vote des lois, permettant la suppression des six établissements publics », a-t-elle déclaré.

Les deux hautes personnalités ont eu l’occasion de parler des réformes en cours et à venir, ainsi que de la vision du ministre Ndoba, en matière des finances publiques. La haute représentante de l’UE a émis le vœu que, ce dialogue puisse se poursuivre avec son successeur.

Il n’est pas inutile de rappeler que durant quatre années, l’ambassadrice Samuela Isopi a fortement soutenu le gouvernement centrafricain dans la mise en œuvre de la réforme des finances publiques, et favorisé l’appui de son institution à la RCA, via les aides budgétaires. Aujourd’hui, cette amoureuse de la Centrafrique est arrivée au terme de sa mission, et va rejoindre son nouveau poste à Lagos, au Nigéria, où elle est promue ambassadrice de l’UE et coordonatrice de la zone de l’Afrique de l’ouest.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *