Centrafrique: un terme doit être mis aux kermesses dominicales de ceux qui suivent Touadera A Damara

Bangui, le 09 sept.-21

Le spectacle auquel se donnent certains qui se disent proches du Président Touadera ou dignitaire du régime, a désormais l’allure d’une kermesse dominicale « made in Damara ». C’est ce qui se dit dans toute la capitale centrafricaine au sujet du déplacement privé du Président Touadéra dans sa ferme de Mondjo (Damara, 75km de Bangui) qui ne se fait plus discrètement au point où, le Centrafricain lambda connaît d’avance l’agenda du Président pour ce jour de repos, après avoir fini le culte à l’église.


Comme l’on sait tous, les week-ends sont souvent consacrés au repos après une bonne semaine de durs labeurs. Bien évidemment le Président de la République a aussi droit à ce moment de repos afin de récupérer toutes ses capacités. Même si en dépit de son agenda chargé qui fait qu’il lui arrive de travailler le samedi, le Président a droit au repos le dimanche après ses habituels cultes à l’église.
Malheureusement, force est de constater que ce n’est pas du tout le cas où après ses cultes, le Président Touadéra est suivi par une cohorte des gens qui le suivent dans sa ferme familiale voire même ceux un jour avant pour l’attendre alors qu’il s’y rend pour se reposer.


Est-il vraiment nécessaire pour que tout ce monde que l’on aperçoit toujours se diriger vers la ferme du Président, puisse le faire alors que c’est pour se défouler suite aux pressions de travail et surtout vu les lourdes tâches qui lui incombent ?


Assurément pas et cela ne donne pas une bonne image du Président qui est le Président de tous les Centrafricains et non pour un groupuscule de personnes qui s’adonnent à ce culte de personnalité. Les Centrafricains n’ont jamais ce genre de pratiques propres aux courtisans qui veulent se plastronner comme étant des fidèles du Président.


Selon de gentilles indiscrétions, cette bande de personnes qui suivent le Président dans son gîte de Mondjo, seraient juste là pour colporter des ragots sur les dos de certaines personnalités, histoire de les opposer avec le Président Touadéra. En clair ce sont des gens qui sont en quête de postes de responsabilité qui y vont pour négocier leurs maroquins. La bassesse !
Une véritable kermesse qui s’organise une fois sur place, ils font tout pour poser avec le Président et après poster les images sur les réseaux sociaux. L’on se demande à quoi sert tout ce m’as-tu vu ? Ne peut-on pas laisser le Président Touadéra qui a une vie privée, consacrer cette journée dominicale à sa famille, échanger avec ses parents et non ceux de « manche longue » ou « fabriquer juste pour influencer les gens » ?


Bien qu’étant un personnage public, le Président Touadéra doit aussi passer certains moments dans la discrétion. Mais la manière avec laquelle le déplacement pour Mondjo se fait et qui provoque quelques fois des meutes, expose à n’en pas douter le Président. Vivement que le Président mette fin à ce genre de pratique de l’époque bokassienne où le Président est perçu comme un Dieu. C’est cela le culte de personnalité fait par les courtisans zélés. Comme évoqué dans nos précédentes publications concernant ceux qui suivent inutilement le président Touadéra sur les lieux des cérémonies officielles, c’est ici le lieu de dire qu’une mesure ferme s’impose qu’un terme soit mis à ces balades des « rases-murs » derrière le Chef de l’Etat.

@Bienvenu ANDALLA,

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *