Centrafrique : zoom sur le ministre d’Etat, ministre de la justice, Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE


La République Centrafricaine dispose des ressources humaines qui constituent un atout pour son émergence. Aujourd’hui, il serait reconnaissant de rendre un hommage mérité à ces dignes compatriotes Centrafricains qui font la fierté nationale. Parmi ces nombreux éminents compatriotes dotés des qualités, il y’a certains dont la notoriété dépasse les frontières nationales tel le cas du Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE qui est actuellement ministre d’Etat à la justice garde des sceaux. Et pour cause ?

A vrai dire, le bon sens aurait voulu que la nation soit reconnaissante à ce compatriote qui n’a de cesse fait la fierté de la nation centrafricaine depuis sa nomination comme ministre des Transport jusqu’aujourd’hui comme le responsable de la Justice.


Revisitons ensemble son curriculum vitae


Né à Birao dans le Nord-est de la RCA, Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE est le fils d’un ancien combattant Djamane ABAZENE et de Aché MOUSSA. Il a subi un excellent parcours éducatif qui a débuté à l’école primaire puis au collège de Birao avant de continuer son cursus scolaire au Lycée d’Etat des Rapides et Lycée des Martyrs. Après l’obtention de son baccalauréat, Arnaud DJOUBAYE ABAZENE contrairement aux jeunes de sa génération s’est aussitôt inscrit à l’Université de Bangui.


Après sa licence et sa maîtrise en Droit public, option administration générale avec pour thème de soutenance: « Application des règles de la comptabilité publique aux opérations budgétaires en RCA », DJOUBAYE ABAZENE s’est présenté au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) qui sera sanctionné par un diplôme de 3è cycle de la section judiciaire. Son thème de soutenance était consacré à : « L’Etude descriptive et prospective de la Cour Constitutionnelle ».


Après son intégration dans le corps de la magistrature, lui qui est un amoureux du savoir n’a pas compté rester à ce niveau d’études. Ainsi après quelques années de services dans son corps, il s’est inscrit à l’Université de Yaoundé II (SOA) au Cameroun pour décrocher un DEA en Droit public fondamental dont le thème de mémoire est: Les conditions de saisine de la Cour Pénale Internationale(CPI).
Son rêve d’enfance qui consiste à pousser loin les études va être réalisé avec l’obtention, il y a quelques années de son Doctorat/Ph.D en Droit public fondamental toujours dans cette même Université avec le thème : « Le contrôle juridictionnel de la légalité des Actes Administratifs en RCA ». Il est également Formateur des Formateurs en Droit International Humanitaire.


De son parcours professionnel, il fût d’abord premier vice-président du Tribunal de Grande Instance de Bangui, puis premier substitut du procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Bangui, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Bouar, conseiller à la Chambre civile, commerciale et d’accusation de la Cour d’Appel de Bangui, Président du Tribunal de Grande Instance de Batangafo.
Tout ceci démontre clairement que le Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE a eu à subir plusieurs formations au niveau national et international et l’on avoue avec certitude que sa présence dans le gouvernement fait suite à son engagement pour la paix et la stabilité de la RCA dont le président Touadéra en a fait son cheval de bataille.


Autant dire que Dr DJOUBAYE ABAZENE est un produit complet, membre de l’intelligentsia centrafricaine qui s’est mis au service de son pays afin de contribuer à son développement. L’homme fait ses preuves de nos jours dans le monde judiciaire où il a sonné la fin de la récréation.


A en croire certains témoignages des compatriotes qui ont souhaité garder l’anonymat, le Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE, est un modèle de la réussite par les études ; lui qui a été toujours major durant tout son cursus scolaire et universitaire malgré qu’il soit issu d’une famille modeste. Ceux qui l’ont vu à l’œuvre, le juge comme déterminé, engagé et ambitieux toujours en quête perpétuelle de la perfection et de travail bien fait. Il associe ainsi l’art à l’éthique.


Un homme d’Etat au service de son pays


Sa présence aujourd’hui à la tête du Ministère de la justice n’est pas un fruit du hasard puisque qu’il maitrise très bien les arcanes de la justice dont il est le pur produit. Pour ceux qui l’ont côtoyé, Dr DJOUBAYE ABAZENE se révèle être un grand bosseur soucieux de la réussite des missions confiées par sa hiérarchie.


Il a toujours fait ses preuves là où il est passé. Il laisse toujours des bons souvenirs, des bonnes actions une fois nommé quelque part. Certes, l’on ne peut toujours pas faire l’unanimité dans tout ce que l’on réalise de bon et puisque la perfection n’est pas de ce monde. C’est ainsi que certains détracteurs dans l’ombre ne cessent de le diffamer en racontant des ragots sur son dos en dépit de ses bonnes œuvres. Mais quoi d’anormal quand on sait que nous sommes dans un pays où les certaines gens ont peur de réformes. C’est triste ! Le chien aboie la caravane passe.


Comme l’a dit un adage, on ne peut que jeter des cailloux sur un arbre qui porte des fruits. Et c’est ce qui se passe avec les ragots qui se trament sur le dos du ministre d’Etat Dr DJOUBAYE ABAZENE surtout certains magistrats qui voulaient transformer le corps judiciaire en quête d’argent.


Mais le chien aboie, la caravane passe, c’est cette maxime que fait sienne le ministre d’Etat Dr DJOUBAYE ABAZENE. Cette personnalité qui a été plusieurs fois ministre dans son pays n’est pas un malintentionné comme semblent le penser certains en l’assimilant son appartenance à un certain groupe armé. Il n’a jamais été chef rebelle, encore moins un rebelle. Qu’on nous rapporte la preuve. Comment un homme de droit peut se mêler dans des exactions des rebelles alors que c’est lui qui a été à la première ligne pour leur traque.


La politique de la RUPTURE mis en exécution
Le ministre d’Etat Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE est l’un des meilleurs élèves du président dans le gouvernement, car il a toujours su traduire dans les faits sa feuille de route. Rappelons qu’il a été l’une des pièces maitresses de la grande réconciliation des communautés du Nord-est dont la cérémonie s’est tenue l’année passée à l’Hôtel Ledger Plaza et qui a été un déclic pour l’apaisement et le vivre-ensemble dans cette partie du pays.


Durant la période de la transition politique, il fût également l’un des artisans et non les moindres dans l’élaboration et l’adoption de la Constitution du 30 mars 2016 avec l’accession du président Touadéra à la tête du pays. C’est pour dire que le compatriote Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE contribue efficacement à la stabilité de son pays. Son engagement pour le parti du président a permis de rafler tous les députés issus du Nord-est.


Lors de la campagne des élections groupées, nul ne saurait douter de l’implication active de ce compatriote jugé digne et loyal qu’est DJOUBAYE ABAZENE dans le processus électoral et surtout, la stabilité de la région du Nord a permis le bon déroulement de ces échéances dans cette partie du pays. L’on est convaincu que la nomination du Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE en tant que ministre d’Etat à la justice fait trembler les ennemis de la paix et les brebis galeuses qui veulent maintenir le pays dans les abysses.
Il y a lieu de savoir que l’opération de démolition des maisons construites illégalement au niveau de la zone protégée de la Colline Bas-Oubangui (quartier Belle-vue), ne pourrait réussir sans la dextérité du ministre d’Etat Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE. Autrement dit, le ministre d’Etat est un homme respectueux de la légalité et de l’indépendance de la justice.


Le moins qu’on puisse dire est que le président Touadéra ne s’est pas trompé de la personne placée à la tête du Département de la justice et qui met en exécution sa vision politique concernant la lutte contre l’impunité. C’est pourquoi, il n’avait pas tardé à faire le soit-transmis sur la levée de l’immunité de certains députés à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, la nation lui donne raison sur certains qui sont soupçonnés de faits graves.


Le leitmotiv de la « RUPTURE » chère au Président TOUADERA trouve son sens avec la hardiesse dont fait montre Dr Arnaud DJOUBAYE ABAZENE. Et c’est normal qu’il reçoive des coups-bas de la part des médiocres, des profito-situationnistes qui font la honte du pays.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.