Centrafrique: Albert Yaloké Mokpème dément les accusations du journal « Corbeau News Centrafrique »

Le porte-parole de la présidence balaie d’un revers de main les informations erronées de «Corbeau News Centrafrique» contre les instructeurs russes.


Ce vendredi 10 septembre, le ministre délégué, Conseiller en Communication et porte-parole de la présidence de la République, Albert Yaloké Mokpème a animé une conférence de presse à Sam Hôtel à Bangui. Il était question de discuter des sujets brûlants d’actualité, entre autres, les allégations du média en ligne, «Corbeau News Centrafrique», qui brille par la fabrication de fakes news, notamment contre les instructeurs russes en Centrafrique.
«En Centrafrique, et notamment sur les réseaux sociaux, il existe certaines presses qui cherchent à créer la psychose au sein de la population. Ces médias cherchent des voies et moyens à discréditer l’image du pays à l’étranger, alors que les réalités sur le terrain ont toujours démontré le contraire»,
D’après le porte-parole, ce gros mensonge monté de toutes pièces a pour le but de ternir l’image des instructeurs russes qui font un travail remarquable sur le terrain et surtout de décrédibiliser le régime Touadéra.
Et de renchérir en ces termes, «Comment une telle tuerie peut passer inaperçue dans un pays comme la RCA et aucun média de la place en parle et c’est seulement «Corbeau News Centrafrique» seul qui en parle ?», a demandé le ministre délégué, Conseiller en Communication et porte-parole de la présidence de la République.
«La participation de la Russie aux cotés des FACA pour les opérations de pacification du pays en un laps de temps est une insulte pour ceux qui veulent toujours maintenir le pays dans le chaos. Ceux-là ne digèrent pas cet échec de la CPC jusqu’aujourd’hui et cherchent à jeter le discrédit sur le régime de Touadéra qui se bat pour libérer le pays de la griffe des forces du mal. La reconquête du territoire national des mains des groupes armés a été possible grâce aux soutiens multiformes des alliés russes et rwandais» a reconnu le porte-parole de la présidence Albert Yaloké Mokpème.

le Potentiel

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *