Côte d’Ivoire: message d’un citoyen au president Laurent Gbagbo

Le week-end passé, le nouveau parti politique annoncé par l’ancien président de la Côte d’Ivoire et son clan a vu le jour dans une bonne ambiance festive

Après la sortie du nouveau bébé de Laurent Gbagbo, plusieurs ivoiriens ivoiriennes envoient des messages à l’ancien président, certains pour l’e’courager d’autres pour le décourager. Un compatriote ivoirien, dans une note qu’il a envoyé au president Gbagbo, félicite l’ancien pour son courage. Selon ce citoyen, Laurent Gbagbo est monument vivant du patrimoine africain

Suivez le:

« À part Nelson Mandela, aucune autre personnalité d’Afrique n’a subi autant de haine et de souffrance que vous en avez subi de 2002 à 2021, et être encore capable de pardonner, de s’asseoir et de rire avec ses bourreaux.

Qui d’autre en Côte d’Ivoire a cette capacité ? Qui ?
Ce serait inhumain d’encore vous traiter de tous les noms quand on se sait incapable de porter votre croix ne serait-ce qu’une journée sans que mort ou reniement de soi ne s’ensuive.
Vous êtes l’histoire et un monument du patrimoine africain qui mérite d’être compris, soutenus et protégés afin que votre image ne soit salie par des personnes qui en fin de compte ne vous arriveront jamais à la cheville, malgré leurs acrobaties dépourvues de valeurs tout au long de leur carrière ; alors que vous, vous aurez les honneurs éternels de votre continent et le respect absolu du monde entier.

Tout leader qui n’a eu pour vision que les honneurs du tapis rouge disparaît de la mémoire du peuple généralement un an après son effacement, tandis-que vous, vous serez dans les livres d’histoire de notre continent à continuer à galvaniser l’autodétermination de l’africain.

Seul, vous avez payé le prix fort des conséquences de la guerre fratricide entre les successeurs du Père Fondateur, causée à notre patrie.
La justice et le bon sens voudraient qu’on ne vous fasse plus d’injustice, surtout quand les autres n’ont jamais répondu de leurs actes, ignobles soient-ils.

Honneur à vous Monsieur le Président Laurent GBAGBO. Je vous rends hommage de votre vivant afin que vous en profitiez et aussi vous dire que même ceux qui donnent l’impression de ne pas vous comprendre vous comprennent dans le fond. C’est parce qu’ils sont déjà au beau milieu d’un certain chemin… et ne peuvent plus faire marche arrière.

Quand on est incapable de porter la croix d’une personne on la respecte au moins. Certes, vous n’êtes pas un saint, mais vous êtes un Modèle, un Monument.
Vous avez vécu utile et vous vivrez encore utile. Fierté de vous avoir comme concitoyen. »

Seth KOKO,
Fils de la nation.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *