Togo: Le pasteur Edoh Kossi Komi attire l’attention de la population sur des faits d’anarques

Soucieux de la souffrance de la population du Togo plus précisément celle de la capitale, Lomé, le pasteur Edoh Kossi Komi, dans un message sur sa page Facebook ce jeudi 21 octobre 2021, attire l’attention de la population de Lomé sur des systèmes d’anarque que certains individus utilisent pour soutirer de l’argent. Selon le pasteur, ces individus utilisent les services de l’Etat pour commettre cette forfaiture.

 » Attention aux arnaqueurs, aucun dossier à la CEET ou à la TDE ne se traite avec le transfert mobile Flooz ou Tmoney. » indique le premier responsable du mouvement MMLK.

Voici le message que ces individus envoient à certains surtout les femmes:

« Bonjour, suite à votre dépot des dossiers, on vous demande de nous rappeler sur le 91627900 pour les formalités dans le brefs délais merci »

Le président du mouvement MMLK vous demande de ne pas croire à ses genres de messages. Selon lui, se sont des escrocs qui sont derrières ces sms.

« Ne faisons pas foi à ce genre de messages, ni ne rappelons pas ces numéros. Ce sont des escrocs et les anarqueurs. Plusieurs en sont déjà victimes » ajoute le Edoh Kossi Komi.

Après avoir attiré l’attention de la population togolaise, le président du mouvement MMLK, a adressé plusieurs questions aux deux réseaux de téléphonie mobile que sont Togocom et Moov Africa:

Pourquoi leurs numéros sont toujours actifs? Ne sont-ils pas identifiés? Les opérateurs de téléphonie mobile ne peuvent-ils pas les empècher de communiquer afin que ces messages prennent fin?

Voici quelques numéros des anarqueurs:

99200679/70733462

70733463/70733460

70733461/70733470

70733458/70733459

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *