France : Eric Zemmour appelle les musulmans à « renoncer à la pratique de l’islam »

Le polémiste Eric Zemmour a annoncé mardi 30 novembre 2021 sa candidature à la présidentielle de 2022.

Après avoir annoncé, mardi, sa candidature à la présidentielle 2022 sur les réseaux sociaux, le polémiste-journaliste Eric Zemmour a demandé aux musulmans de France d’abandonner la pratique de l’islam, le soir même sur la chaîne TF1.

Invité sur TF1 pour parler de son programme, Zemmour a répondu aux questions de Gilles Bouleau. A la question de savoir s’il deviendra président de tous les Français y compris les 5 millions de Français de confession musulmane, Zemmour n’a pas hésité à répondre par l’affirmative

Mais par la suite, il s’est lancé dans un argumentaire et réquisitoire qui ont été largement commentés sur les réseaux sociaux.

« Contrairement à d’autres, je ne fais pas de distinction entre l’islam et l’islamisme. C’est une fausse distinction. Mais je fais la distinction entre l’islam et les musulmans. J’appelle tous les musulmans à s’assimiler et à renoncer à la pratique de l’islam qui impose un code juridique et politique », a déclaré le candidat.

Il a ensuite expliqué qu’il tenait le même discours sur les musulmans que Stanislas Marie Adélaïde, comte de Clermont-Tonnerre, officier et homme politique français, partisan d’une monarchie constitutionnelle. En effet, Adélaïde avait affirmé en 1789 : « Rien aux Juifs en tant que nation, tout aux Juifs en tant qu’individus ».

Le candidat a ensuite partagé cette partie de l’intervention sur son compte Twitter qui a été largement commenté. Certains internautes ont soutenu ses déclarations alors que d’autres ont vivement critiqué. Ainsi, un certain Glaad a écrit : « Ça veut dire quoi ça ? Que les personnes musulmanes n’ont pas le droit de pratiquer leur religion. Pourquoi nous les personnes catholiques sommes pas concernées. En réalité, viser une religion, c’est viser toutes les religions, faut être cohérent là-dessus ».

Certains ont remarqué que « personne n’avait demandé aux Juifs d’abandonner la pratique du judaïsme » et d’autres lui ont signifié « qu’un musulman qui renie l’islam ne peut plus être musulman ».

  • Condamné plusieurs fois

Avant même qu’il ne déclare officiellement sa candidature, Zemmour se hissait parfois en deuxième ou en troisième place dans plusieurs sondages.

D’ailleurs, le polémiste et chroniqueur de la chaîne Cnews et n’avait pas hésité à désigner les immigrés musulmans vivants en France « comme des criminels auteurs des attentats de 2015 » et « comme d’anciens colonisés devenus colonisateurs ». Il a été condamné pour cela, en septembre 2020, à 10 000 euros d’amende pour « incitation à la haine ». Ses discours islamophobes et xénophobes ont été condamnés à de nombreuses reprises, ce qui ne l’a pas empêché de continuer à paraître de manière régulière dans le paysage médiatique français.

De même, il avait été aussi condamné à une amende de 3 000 euros en septembre 2019 pour ses déclarations attisant la haine contre les musulmans dans une émission télévisée.

Affaire à suivre…

AGORA 24

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral officiant dans les championnats togolais de première et deuxième divisions. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi sur des questions politiques, sociales et culturelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.