Tanzanie: Une entreprise turque décroche un contrat de 1,9 milliard de dollars pour construire une ligne de chemin de fer


La ligne de chemin de fer reliera le pays d’Afrique de l’Est avec d’autres pays voisins et enclavés.

L’entreprise de construction turque Yapi Merkezi a conclu, mardi, un accord pour la construction d’une section de 368 kilomètres de voie ferrée à écartement standard, pour relier la plus grande ville portuaire de Tanzanie à l’arrière-pays.

L’accord signé avec la Tanzania Railways Corporation pour un montant évalué à 1,9 milliard de dollars, devient le quatrième projet dans lequel la société s’est jusqu’à présent engagé avec le gouvernement tanzanien, notamment dans le cadre de ses travaux pour mener à bien la construction d’une ligne de chemin de fer de 1 219 kilomètres qui est en cours. La voie ferrée libérera le potentiel commercial avec des pays enclavés que sont le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda.

Lors de la cérémonie de signature du contrat entre le directeur de la Tanzania Railways Corporation, Masanja Kadogosa, et le vice-président de l’entreprise de construction turque Yapi Merkezi, Erden Arioglu, la présidente Samia Suluhu Hassan a déclaré que le tronçon de 368 km de Makutupora dans la capitale Dodoma à Tabora serait construit avec de l’argent emprunté.

« Nous trouverons des facilités de prêt amicales et les meilleurs moyens d’obtenir des prêts. Nous n’obtiendrons pas cet argent des prélèvements ou des impôts nationaux », a-t-elle déclaré.

Le projet fait partie du corridor central qui reliera l’Ouganda, le Rwanda, la République démocratique du Congo et la Tanzanie et fournira un accès à l’océan Indien à tous les pays qui y sont connectés.

Masanja Kadogosa a déclaré que le tronçon relierait Makutopora à la ville historique de Tabora, dans la région centrale du pays et dynamiserait son potentiel commercial.

Selon les responsables de Yapi Merkezi, la ligne de chemin de fer établira un transport sûr et fiable entre Dar es Salaam et d’autres parties du pays.

Après son achèvement, le chemin de fer devrait soutenir l’économie nationale de la Tanzanie, en particulier dans le domaine du commerce et du tourisme, ont déclaré des responsables.

Selon le Premier ministre Kassim Majaliwa, l’utilisation des rails au lieu du transport routier permettra de réduire les coûts et d’éviter la destruction des routes par les véhicules lourds et de préserver l’environnement.


Source : AA, Agora 24

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *