Mali : les assises nationales débouchent sur 534 résolutions


Les participants ont recommandé de proroger la transition pour une période de 6 mois à 5 ans, sans trancher…

Ouverte le 27 décembre courant, la phase finale des Assises nationales de Refondation a pris fin jeudi sous la présidence du président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta.

Les participants ont retenu 534 résolutions fortes dont l’application pourra permettre au Mali de faire des réformes politiques et institutionnelles.

Lors de la clôture le colonel Assimi Goïta a rassuré que le gouvernement mettra en place très prochainement un chronogramme électoral.

Les 1600 participants ont demandé la prorogation de la transition de 6 mois à 5 ans. Selon les participants cette prorogation de la transition doit permettre aux autorités de pouvoir réaliser les réformes institutionnelles structurantes et, par conséquent, permettre des élections crédibles, équitables et transparentes.

Ils ont ainsi recommandé la réduction du nombre de partis politiques en appliquant des conditions restrictives de création et de financement, la relecture de la Charte des partis politiques, avec une réaffirmation du statut de Chef de file de l’Opposition, la fin du nomadisme politique en cours de mandat, la réduction du nombre d’institutions de la République dans la constitution et la révision des compétences de la Cour constitutionnelle en matière électorale.

« La mise en place d’un Senat et d’une Cour des comptes, l’ouverture au citoyen de la saisine de la cour Constitutionnelle, Recomposer le Conseil national de la Transition conformément à la Charte de la Transition, Officialisation des langues nationales dans les foras officiels » ont été également recommandés.

Les participants ont, en outre, réaffirmé le maintien de la forme de l’Etat unitaire, républicain, décentralisé, laïc, démocratique et social.

S’agissant des questions de défense, de la sécurité, de la souveraineté, de la Lutte contre le terrorisme et celles géostratégiques et géopolitiques, il a été demandé de « mettre en œuvre la loi d’orientation et de programmation militaire par la mise en place d’un système informatique pour assurer la maitrise des effectifs et des moyens mis à la disposition des forces de défense et de sécurité, la poursuite l’équipement des FAMA, développer de nouveaux partenariats militaires avec des puissances militaires pour mieux défendre la souveraineté du Mali, de dissoudre toutes les milices… ».

« Ces assises qui s’achèvent après trois semaines d’échanges fructueux et d’intenses discussions auront permis aux Maliens dans leur diversité de se penser sur l’avenir du Mali sans complaisance ni compromission. Les préoccupations soulevées ainsi que les résolutions prises à l’occasion des assises nationales de la refondation traduire à suffisance le désir de changement des Maliens qui ne saurait sous aucun prétexte être détourné », a déclaré Assimi Goïta.

Il a rassuré le peuple malien que « conformément aux recommandations issues des assises nationales de la refondation, le gouvernement arrêtera très prochainement un chronogramme visant à assurer le retour à un ordre constitutionnel apaisé et sécurisé.

Goïta a en outre appelé la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à accompagner davantage le Mali dans la réalisation des actions soutenant l’organisation prochaine des élections.

AGORA 24

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *