Suisse : les abris antiatomiques toujours entretenus pour accueillir 9 millions d’habitants

En cas de menace nucléaire, d’irradiation ou de pollution, la Suisse dispose de suffisamment d’abris pour protéger la totalité de sa population. La plupart sont aménagés dans des caves d’immeuble ou de maison, les autres dans des bâtiments publics. A Bâle, une équipe de France 3 a pu visiter deux d’entre eux.

La Suisse dispose de quelque 365.000 abris privés et publics, représentant environ 9 millions de places protégées. Suffisamment pour protéger en urgence la totalité de la population en cas de menace nucléaire ou contre les effets des armes modernes. C’est l’application du principe suisse « une place protégée par habitant ».

La plupart sont des abris privés aménagés dans la cave d’une maison individuelle ou d’un immeuble. Un tel abri offre généralement une place protégée pour 5 à 50 personnes. Les autres, généralement installés dans des bâtiments publics, sont gérés par la protection civile.

A Bâle, une équipe de France 3 Alsace a pu se rendre dans deux d’entre eux. Visite en images.

On commence par un abri antiatomique privé utilisé comme cave à Pratteln, dans la banlieue de Bâle.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *