CENTRAFRIQUE : L’ANGE DU DÉVELOPPEMENT AU COTE DU PRÉSIDENT TOUADERA


Depuis son accession à la tête de la magistrature suprême de son pays, le Président de la République, Son Excellence Faustin Archange Touadéra n’a cessé de déclarer son engagement à poursuivre les efforts de relèvement du pays qui a connu des moments troubles suite à la machination audacieuse et une habilité diabolique des groupes armés ayant freiné l’élan de son développement.


Ce n’est un secret de Polichinelle ou une affaire de la divinité aujourd’hui dans ce que fait le mathématicien centrafricain pour le relèvement de son pays. En acceptant d’être candidat pour la seconde fois à la présidentielle du 27 décembre 2020, le Président Touadéra s’est engagé à affronter ce nouveau challenge afin de poursuivre les œuvres de la reconstruction et du développement de la République Centrafricaine. Il fait de nos jours ce que certains de ses devanciers n’ont pas pu faite suite au manque de volonté politiques.


Le locataire du palais de la Renaissance ne cache pas son degré de patriotisme« Je suis profondément pénétré de la gravité du devoir qui m’incombe et vous pouvez croire que je n’y faillirai pas. Aujourd’hui, je mesure le chemin parcouru, la délicatesse de la mission et ma rage de continuer à faire davantage pour que ce peuple meurtri retrouve définitivement le chemin de la paix, la sécurité, la concorde nationale et le vivre ensemble. Vous le savez, je suis toujours animé d’un seul idéal : bâtir la République Centrafricaine dans la paix et l’unité nationale » a déclaré le Chef de l’Etat »


Malgré un contexte trouble marqué par la guerre géopolitique et géostratégique qui se pratique dans son pays et les errements de la vieille classe politique, le président Touadéra prouve aux yeux du monde que ce ne sont pas les initiatives qui manquent dans ce pays mais un manque de patriotisme pour sauver ce qui est commun : la patrie.


Comme l’homme est le produit du dialogue, il a toujours placé son projet politique autour de la paix et la cohésion nationale voilà pourquoi à l’aube du dialogue, l’homme fort de la RCA appelle le peuple Centrafricain à la vigilance, au rejet de la manipulation tout en mettant en garde tous les ennemis de la paix qui chercheront à entraver ce processus de paix. Une paix durable à laquelle aspire tout le peuple Centrafricain.


Avec cette volonté, il n’est possible de dire que le pays progressivement sort de l’ornière car, les actions posées visent tout simplement à redorer l’image du pays et attirer les investissements. C’est une victoire qui rassure.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *