RCA: La DGGTIS restitue au Trésor public 1.400.000 FCFA suite à une mission non effectuée


C’est rare en Centrafrique d’assister à un tel geste qui du moins, étonne tout le monde. Dans un pays où tout le monde cherche à s’enrichir, à détourner les deniers publics et s’exhiber avec les biens de l’Etat comme simple prolongement de la vie privée, il y’a d’autres personnes qui, pour des raisons de moralité, ne s’aventurent jamais dans une telle pratique qui vise à inscrire le pays dans la liste des pays où la corruption bat son plein.


La seule institution qui fait ses preuves de transparence dans la gestion des finances publiques, c’est la Direction Générale des Grands Travaux et des Investissements Stratégiques (DGGTIS). C’est pour la deuxième fois que nous assistons à un tel acte patriotique visant la restitution au Trésor public, une importante d’argent attribué pour une mission non effectuée à l’extérieur du pays.


Le promoteur de ces initiatives de crédibilité et de patriotisme, c’est bel et bien le Compatriote Pascal Bida Koyagbélé. C’est lui le ministre en charge de ladite institution rattachée à la Présidence de la République. Ce dernier a remis au Trésor public, la somme de 1.400.000 FCFA, qui fait suite à une mission non effectuée par l’un de ses collaborateurs en la personne de M. Arsène Simplice Fortuné Kobengo Tezo.
Ce n’est que normal, quand on n’effectue pas une mission d’Etat à l’extérieur pour des raisons quelconques il faut restituer les frais de mission qui ne sont les biens de l’Etat. C’est un acte patriotique que le fils du pays Pascal Bida Koyagbélé ne cesse de faire au jour le jour et il donne toujours l’exemple à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat de faire autant. C’est pourquoi, ce dernier lance un appel solennel à ses compatriotes à être honnêtes vis-à-vis de l’Etat.


« Il faut servir le pays et non pas se servir », c’est le slogan que Pascal Bida Koyagbélé a toujours lancé dans ses différentes interventions voire les conseils qu’il n’a cessé de donner à ses collaborateurs. C’est ce que le peuple centrafricain attend de leurs dirigeants, de toutes celles et ceux qui sont appelés à servir le pays.


C’est ce que le président Touadéra a toujours donné comme modèle de gouvernance.
Depuis son accession à la tête de la magistrature suprême de l’Etat, le numéro un Centrafricain ne fait qu’inculquer dans l’esprit de tous ses compatriotes, l’esprit de patriotisme, d’honnêteté, de transparence et des résultats concrets pour l’intérêt national.
Si toutes celles et ceux qui sont appelés à gérer les affaires publiques peuvent faire autant, la RCA ne sera pas au niveau où elle se trouve actuellement.


Le ministre Pascal Bida Koyagbélé trace toujours l’exemple comme il vient de faire en restituant au Trésor public les frais de mission non effectuée. C’est en cela que l’Etat gagnera beaucoup dans son élan de développement.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *