Dans deux courriers adressés au préfet des Côtes-d’Armor, les représentants d’enseignants syndicaux du collège Léonard-de-Vinci (Force

L’enseignement de la langue russe menacé dans les écoles françaises ?

Dans deux courriers adressés au préfet des Côtes-d’Armor, les représentants d’enseignants syndicaux du collège Léonard-de-Vinci (Force ouvrière) et du lycée Ernest-Renan (FO, Snes, Sud et le collectif Renan), à Saint-Brieuc font part de leurs craintes sur l’enseignement de la langue russe dans leurs établissements respectifs.

Au collège Léonard-de-Vinci (où le russe est enseigné depuis près de dix ans), « le regroupement des élèves de 3e et 4e » est évoqué, ainsi que « le non-recrutement de nouveaux élèves en 6e l’an prochain ». Au lycée Ernest-Renan, où le russe est dans l’ADN depuis trente ans, les inquiétudes sont partagées en pointant « le regroupement en un seul niveau des élèves de 2nde, 1re et terminale ».

C’est à très court terme, la fermeture programmée du russe dans les deux établissements, ce qui reviendrait à faire disparaître cette matière de l’enseignement public dans notre département​, dénoncent les représentants syndicaux des deux établissements.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral officiant dans les championnats togolais de première et deuxième divisions. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi sur des questions politiques, sociales et culturelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.