Coupe du monde 2022: pour satisfaire sa libido, il faut voyager avec sa femme ou son homme

La coupe du monde Qatar 2022 sera si particulière et va marquer l’histoire. Les qatariens viennent de prendre une décision qui embrale la toile  » le Qatar ne va pas accepter qu’une femme non mariée et un homme non marié dorment ensemble dans une chambre d’hôtel ». En plus la consommation d’alcool est interdit.

La dirigeante sportive met en garde tous les supporters qui ont l’intention de profiter de leur séjour au Qatar pour se livrer à des actes de déviances.

La 22ᵉ édition de la Coupe du monde de football, compétition organisée par la FIFA, se tient du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar. Cinq pays représenteront pour cette compétition le continent africain. Il s’agit du Cameroun, Ghana, Maroc, Sénégal et la Tunisie.

 »Le Qatar ne permettra jamais qu’une femme et un homme qui ne sont pas mariés dorment dans la même chambre d’hôtel » dixit Marlène Emvoutou

Elle met en garde tous les supporters qui ont l’intention de profiter de leur séjour au Qatar pour faire du tourisme sexuel. « Le  Qatar ne permettra jamais la consommation d’alcool  dans les lieux publics  ou encore qu’une femme et un homme qui ne sont pas mariés dorment dans la même chambre d’hôtel,  les h o m o  seront simplement  jetés  en prison. », prévient-elle dans une tribune publiée sur sa page Facebook ce jeudi 5 mai 2022.

Cependant,  il a été constaté  que les réservations  d’hôtels dans le cadre de l’organisation  de la plus grande compétition  mondiale de football, qui se déroulera  en novembre  prochain se faisaient à Dubaï ?

 Les touristes supporters de football  ayant opté pour  l’idée  selon laquelle, il valait mieux faire le voyage  pour Doha uniquement  pour voir les maths  et séjourner à  Dubaï qui est à  30 mn de vol.

 Car, le  Qatar ne permettra jamais la consommation  d’alcool  dans les lieux publics  ou encore qu’une femme et un homme qui ne sont pas mariés dorment dans la même chambre d’hôtel.

Quant aux homosexuels  seront simplement jetés  en prison.

 

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *