L'agriculture quoi que l'on dise reste l'un des secteurs-clés qui contribuent au bien-être de la population mondiale.

Togo/Sokodé : les femmes à l’école de l’engrais organique

L’agriculture quoi que l’on dise reste l’un des secteurs-clés qui contribuent au bien-être de la population mondiale.

Sur ce, dans son rôle premier d’assurer un entrepreneuriat féminin émergent et compétitif, la Fédération des femmes Entrepreneures et Femmes d’Affaires du Togo  (FETA – Togo) en partenariat avec le Réseau National des Femmes Agricultrices du Togo ( RENAFAT ) a initié une formation au profit des femmes de Sokodé et de Dapaong.

Cette formation, qui a débuté ce mercredi 11 mai pour cinq jours, a réuni au total une vingtaine de femmes Agricultrices autour du thème  » Comment faire le compostage « .

L’objectif est d’amener ces femmes, représentantes de groupements à fabriquer elles-mêmes leur engrais à partir des déchets biodégradables notamment les résidus de récoltes, les déchets de ménages afin d’éviter les retombées négatives des engrais importés.

<< nous voudrons qu’à la fin de la formation qu’elles commencent par le faire chez elles. Qu’elles puissent à leur tour former les autres femmes de leur groupement et ainsi de suite pour que l’objectif soit atteint >> nous a confié le formateur Docteur GBOGBO Narcisse.

Était aussi présent à cette formation Docteur ADJOGBLE Kodjo représentant du Directeur régional de l’Agriculture de l’Élevage et du Développement Rural Centrale. (DRAEDR, ICAT / C).

Dans ses propos, l’ingénieur a invité les participantes à tirer profit de cette rencontre du jour avant de les rassurer que de << sa disponibilité d’accompagner techniquement le projet si jamais le besoin de fait sentir >>.

Cette formation, qui à la fin appuyera ces mères de familles en matériels, se situe dans le cadre du projet d’appui aux groupements de femmes pour la valorisation des déchets organiques dans les régions Centrale et des Savanes.

Le Sage

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.