Trois ans de prison requis par le procureur à l’encontre du journaliste El Kadi Ihsène, c’est dramatique mais pas étonnant au vu du lâcher

Billet: celui qui vend des diplômes a-t-il un diplôme ?

Trois ans de prison requis par le procureur à l’encontre du journaliste El Kadi Ihsène, c’est dramatique mais pas étonnant au vu du lâcher de marteaux organisé en plus haut lieu qui s’abat sur tout le monde.

Fait à souligner quand même, le juge a reproché au journaliste de ne pas avoir de diplôme de journaliste, comme si le président du Sénat avait un diplôme de sénateur, les députés des diplômes de députés ou comme si en leur temps, un juge avait reproché à Tahkout ou Haddad d’être milliardaires sans diplôme de milliardaire, sans parler de Amar Saïdani, toujours libre, pompiste chez Naftal et animateur de mariages les week-ends qui a dirigé le glorieux FLN et pillé l’Etat, ou même Bouteflika, qui n’avait même pas le baccalauréat.

C’est l’idée originelle du montage à l’envers, ceux qui n’ont pas fait d’études sont au sommet, ceux qui ont des diplômes sont chauffeurs de taxi ou ont ouvert une épicerie, quand ils ne vont pas périr en mer, d’où la consigne donnée aux bons élèves aujourd’hui, aidez les cancres, vous aurez besoin d’eux plus tard lorsqu’ils seront à de hautes fonctions.

En parlant de montage justement, le célèbre ministre du Commerce, qui n’a pas non plus de diplôme de ministre du Commerce, vient d’adresser une note aux banques pour ne plus accepter les dossiers d’importation de climatiseurs et de leurs pièces de rechange, histoire de faire baisser la facture à partir d’un bureau, ce qui a surpris le groupe Condor, qui n’a pas de diplôme de groupe, comment continuer pour cet assembleur à assembler des climatiseurs et surtout, comment assurer seul l’offre commerciale pour tout le pays ?

Comme chaque année, il va faire très chaud cet été et si les climatiseurs sont interdits, le ministre aurait eu une autre idée, maintenant que l’Etat va affréter des Canadair pour les incendies sans diplôme d’affréteur, ces avions seront aussi chargés de lâcher de l’eau sur la population tous les trois jours, histoire qu’elle respire un peu. Levez la tête, le salut viendra d’en haut.

Source: Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *