Combien de Togolais vivent à l’étranger ? Ils sont très nombreux en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. Mais pas de chiffre.

Le recensement des Togolais de l’extérieur est prolongé au fin juin

Combien de Togolais vivent à l’étranger ? Ils sont très nombreux en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. Mais pas de chiffre.

Raison pour laquelle les autorités ont lancé premier recensement des Togolais de l’extérieur à partir du 8 mars dernier pour palier à ce manquement dans le but de permettre de lancer des politiques d’aide en direction de la Diaspora.

En effet, compte tenu de la complexité du travail qui se fait en amont et en aval, les responsables du Guichet diaspora ont prorogé la date clôture du recensement sur la fin de ce mois de juin .

Prévu être clôturé ce début du mois , le recensement prendra fin ce 30juin 2022.

L’information a été confirmée par Safiou Radji, le coordonnateur du Guichet Diaspora face aux professionnels de médias ce mardi 07 juin 2022 à Lomé.

«Notre Diaspora est complexe. Pas facile de mobiliser à travers le monde» a expliqué M.Safiou Radji.

«Cette identification n’a pas pour objectif de fliquer les Togolais vivant à l’étranger, mais au contraire de constituer une base de données permettant de mettre en oeuvre une politique globale permettant de les aider. Pour les démarches administratives, pour les investissements au Togo, pour les incitations fiscales», a-t-il ajouté.

Pour M. Charles Koffi Azilan, le directeur des Togolais de l’extérieur, le recensement est donc une vraie valeur ajoutée pour la Diaspora estimée à plus d’un million de personnes.

Pour rappel, le projet de recensement de la diaspora togolaise vise principalement à identifier, grâce à une plateforme de solutions informatiques dans une base de données fiable, robuste et exploitable (centre de données), l’ensemble des togolais résidents dans le monde entier.

La rédaction

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.