L’équipe féminine algérienne de gymnastique, qui participe aux Jeux méditerranéens d’Oran, dont le coup d’envoi a été donné samedi 25 juin,

La tenue de l’équipe algérienne de gymnastique suscite la polémique

L’équipe féminine algérienne de gymnastique, qui participe aux Jeux méditerranéens d’Oran, dont le coup d’envoi a été donné samedi 25 juin, a suscité une vive polémique sur la toile. En cause, une photo où les athlètes apparaissent avec des justaucorps. Cette tenue réglementaire dans la discipline a provoqué de violentes réactions. Des internautes ayant jugés cette tenue « indigne », ont brimé et humilié les jeunes sportives sur les réseaux sociaux.

Le coup d’envoi de la 19e édition des jeux méditerranéens d’Oran a été donné samedi 25 juin. Des compétitions seront organisées dans 24 disciplines, et ce jusqu’au 5 juillet prochain. Parmi ces disciplines figure la gymnastique dans laquelle l’Algérie est représentée par ses équipes masculines et féminines.

Cela aurait pu passer inaperçu, dans la mesure où la gymnastique est loin d’être le sport le plus populaire en Algérie. Mais voilà, cette discipline a fait parler d’elle de manière assez ostentatoire.

La tenue de la discorde

Les gymnastes Hana Salem, Chaïma Sellami, Riheb Sidra, Sofia Nayer et Fatima-Zahra Boukhatem, reviennent tel un leitmotiv sur les réseaux sociaux depuis que leur photo a été postée sur les réseaux sociaux.

Les jeunes filles n’avaient aucune idée de l’indignation que pourrait provoquer leurs justaucorps, auprès d’internautes visiblement très conservateurs. Ces derniers ont en effet soutenu que cette tenue sportive réglementaire « est très voyante et indigne d’une fille musulmane ».

L’équipe féminine algérienne fortement défendue

Les jeunes filles ont été cependant défendues par un grand nombre d’Algériens qui ont répondu à ces critiques infondées. « Ces filles ne peuvent pas quand même mettre un hidjab ou un survêtement pour pratiquer leur discipline », a écrit un internaute. « Toutes les équipe participantes ont mit des tenues semblables dont des représentant des pays musulmans et personne n’a trouvé à redire », affirme un autre internaute.

Plus d’un a d’ailleurs souhaité une bonne chance à cette équipe féminine algérienne qui vise une participation honorable, et pourquoi pas glaner quelques médailles dans ces Jeux méditerranéens.

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.