Au moins 51 personnes ont été tuées et 24 autres blessées mardi dans un incendie survenu dans une prison de la ville colombienne de Tulua

Colombie: au moins 51 morts dans l’incendie d’une prison

Au moins 51 personnes ont été tuées et 24 autres blessées mardi dans un incendie survenu dans une prison de la ville colombienne de Tulua (sud-ouest), après que des détenus se sont révoltés et ont mis le feu à des matelas, selon les autorités locales.

La prison ne dispose d’aucun système anti-incendie, selon Tito Castellanos, directeur de l’Institut national pénitentiaire et carcéral. « Ce que nous avons réussi à utiliser au départ, ce sont des extincteurs portables. »

Une fois que le feu s’est déclaré tôt le matin dans la prison abritant 180 détenus, un protocole est entré en vigueur pour sauver ceux qui se trouvaient à l’intérieur, et certains gardes ont été blessés en essayant de leur porter secours, a-t-il ajouté.

Parmi les victimes, 49 détenus sont morts à la prison et deux autres sont décédés après avoir été emmenés à l’hôpital.

Aucun prisonnier ne s’est évadé au cours de l’émeute déclenchée par un affrontement entre certains détenus, a affirmé M. Castellanos.

Le président colombien Ivan Duque a tweeté : « Nous déplorons les événements qui se sont produits à la prison de Tulua (…). J’ai ordonné une enquête pour clarifier cette terrible situation. Ma solidarité envers les familles des victimes ».

Le président élu Gustavo Petro a lui aussi déploré l’incident et exprimé ses condoléances aux familles endeuillées.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.