Le public d’Oran a sportivement acclamé le tour d’honneur du marocain médaillé d’argent du 3000 m steeple. Circonstance avantageuse, le

Khawa-Khawa, le stade olympique d’Oran à contre-courant sur le Maroc

Le public d’Oran a sportivement acclamé le tour d’honneur du marocain médaillé d’argent du 3000 m steeple. Circonstance avantageuse, le vainqueur était algérien.

C’est l’instant folie du premier jour de l’athlétisme au stade olympique rempli comme un Tchaker de grand soir. Dans un tourbillon délirant, l’Algérie vient, à la tombée du jour, d’engranger deux médailles d’or coup sur coup avec Mohamed Tahar Triki impérial au triple saut et, le moins attendu, Billal Tabti, triomphant sur le 3000 m steeple.

Hichem Bouchicha est venu donner une dimension spéciale à cet accomplissement en complétant le podium du 3000 m steeple. Le tour d’honneur des deux médaillés algériens, Tabti et Bouchicha, drapeau en partage, a fait descendre un torrent vocal des tribunes ou les femmes n’avaient jamais été aussi nombreuses de mémoire de stade.

Allégresse communicative ? C’est le moment qu’a choisit le médaillé d’argent pour improviser lui aussi un tour d’honneur à haut risque. Après tout le dauphin de Triki, l’italien Tobia Bocchi a bien paradé avec le nouveau champion méditerranéen, drapeau italien au vent, au côté du drapeau algérien. Le dauphin de Tabti, intercalé entre deux Algériens, est un Marocain du nom de Mohamed Tindouft. Cela ne s’invente pas comme clin d’œil à la tension entre les deux pays. Mais lorsqu’il reçoit de sa délégation le drapeau rouge de son pays et s’élance sans hésiter en saluant le premier virage du stade, il y a une seconde de doute qui vite se dissipe. Le public accueille sportivement son bonheur d’être médaillé d’argent des JM d’Oran et lui chante Khawa-Khawa sur les 150 m qu’il va parcourir.

La délégation marocaine avait été, également, accueilli avec ce slogan de Khawa-khawa lors de la cérémonie d’ouverture. Mais aussi avec celui de « Palestine » pour rappeler le fourvoiement du palais Royale avec Israël sur le dos de la cause national des Palestiniens pour un Etat viable. Le Maroc n’avait toujours pas engrangé de médaille d’or au 5e jour des JM d’Oran.

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.