“C’est ce samedi 9 juillet, le jour du ‘seigneur’, qu’aura lieu l’immonde fête de l’Aïd el Kébir où des dizaines de milliers de moutons seront

Brigitte Bardot s’attaque à l’Aïd El Kébir, Menace de mort contre Hugo Clément

“C’est ce samedi 9 juillet, le jour du ‘seigneur’, qu’aura lieu l’immonde fête de l’Aïd el Kébir où des dizaines de milliers de moutons seront égorgés à vif un peu partout en France et sacrifiés de manière honteuse et barbare au nom d’Allah avec la complicité du gouvernement”,

C’est ce qu’écrit dans un tweet la star de cinéma française qui a consacré sa vie dans le défense des animaux, Brigitte Bardot. Elle ajoute : »Je me bats contre cette ignoble et sanguinaire coutume islamique depuis 40 ans et pour laquelle j’ai été condamné à plusieurs reprises ! »

Ce qui na pas manqué de faire polémique sur les réseaux sociaux français.

Sur Twitter, les réactions des français de confession musulmane ne se font pas attendre pour répondre à Brigitte Bardot. “Chacun sa religion, chacun ses coutumes ! Qu’elle respecte ça”, écrit un commentateur. Ou encore : “L’islamophobie comme le racisme ne sont pas des opinions, mais des délits”, estime un autre.

Hugo Clément menacé de mort !

De son côté, le célèbre journaliste Hugo Clément, connu pour ses prises de position pour la cause animale, a rejoint Brigitte Bardot dans son opinion. Il se dit « menacé de mort sur la toile après avoir partagé le communiqué de la fondation Brigitte Bardot », selon le site Algérie Expat.

“Rappel annuel que l’abattage sans étourdissement, qui consiste à égorger un animal en pleine conscience, est une pratique cruelle, déjà interdite dans plusieurs pays. Aucune croyance ne peut justifier une telle maltraitance”, soutient-il.
Une sortie qui lui a valu des menaces de mort, selon lui. “Depuis quelques heures, je reçois énormément de menaces de mort et de messages haineux simplement pour avoir rappelé la cruauté de l’abattage rituel sans étourdissement, démontrée scientifiquement. Je continuerai à le faire sans hésiter. C’est une question de cohérence”, fait-il savoir.

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.