Les variants d'Omicron de la pandémie corona virus font encore parler d'eux. Ils résistent aux anticorps neutralisants, mais à quel point ?

Covid-19 : les variants d’Omicron mettent en échec certains traitements

Les variants d’Omicron de la pandémie corona virus font encore parler d’eux. Ils résistent aux anticorps neutralisants, mais à quel point ?

Dès son émergence, le variant Omicron (B.1.1.529) a démontré une grande capacité à échapper à la neutralisation par les anticorps à cause des nombreuses mutations portées par sa protéine S. Ce dernier a été peu à peu remplacé par BA2, responsable de la sixième vague épidémique en avril dernier, puis par BA5 qui alimente la vague actuelle – la 7e – qui ne cesse de grossir. À quel point BA4 et BA5 échappent-ils aux anticorps ? Des chercheurs ont des réponses à cette question.

Des anticorps désarmés face aux variants d’Omicron BA4 et BA5

BA2, BA4 et BA5 possèdent sur leur protéine S des mutations qui étaient absentes chez BA1, c’est une des raisons de leur succès épidémiologique. Parmi elles, F486V confère à ces variants une résistance aux anticorps neutralisants de classe 1 et 2, selon une étude parue récemment dans Nature. Les anticorps neutralisants de classe 1 se fixent uniquement sur le RBD en configuration « ouverte », et ceux de classe 2 sur le RBD ouvert ou fermé. Cette mutation diminue l’affinité du virus pour son récepteur – un problème résolu par la présence d’une autre mutation, R493Q, qui restaure l’affinité perdue.

Dans une autre étude, des chercheurs allemands ont testé les capacités neutralisantes des anticorps vaccinaux après trois doses de Pfizer : le pouvoir neutralisant des anticorps est huit fois moins important vis-à-vis de BA4 et BA5, que celui observé avec B.1.1.529. Les anticorps thérapeutiques sont un traitement complémentaire aux vaccins anti-Covid et plusieurs formulations déjà autorisées perdent de leur efficacité face à BA4/5.

Le sotrovimab (nom commercial Xevudy), efficace contre BA1, perd significativement de son pouvoir face à BA2 et BA4/5. Le cilgavimab (nom commercial Evusheld) est efficace contre tous les sous-variants d’Omicron, sauf BA.1. Seul le bebtelovimab, qui a obtenu une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA en février 2022, mais non disponible en Europe, représente un traitement efficace contre tous les variants de la famille Omicron.

Alors que l’été sera placé sous le signe de la Covid, le respect des gestes barrières est plus important que jamais. En cas de symptômes et avec un test de dépistage positif pour la Covid-19, l’isolement est de mise. Dans les lieux clos et fréquentés, et les transports en commun, le port du masque est vivement conseillé.

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.