Dans le souci de doter la République Centrafricaine des infrastructures sanitaires modernes et dignes, le gouvernement

RCA: le Président a lancé officiellement les activités du centre d’hemodialyse

Dans le souci de doter la République Centrafricaine des infrastructures sanitaires modernes et dignes, le gouvernement centrafricain a sollicité et obtenu de la Banque Africaine de Développement un appui pour la construction d’un centre d’hémodialyse et d’imagerie médicale. Un an après l’inauguration de ces deux centres, le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a procédé ce jour 14 juillet 2022, au lancement officiel des activités du Centre d’Hémodialyse. La cérémonie s’est déroulée au Centre Hospitalier Universitaire de Bangui en présence des hautes autorités du pays dans l’ordre protocolaire et des partenaires internationaux de la République Centrafricaine.

Cette réalisation est la concrétisation de la volonté du Président TOUADERA qui a fait de la santé des centrafricains un domaine privilégié de sa gouvernance.
Pour Monsieur Mamadi SOUARE, Représentant de la Banque Africaine de Développement, la collaboration entre la BAD et la République Centrafricaine qui s’est matérialisée par le financement des travaux de ces centres et la formation du personnel spécialisé, démontre l’engagement de son institution à soutenir le développement de la couverture sanitaire en République Centrafricaine en terme d’accès aux soins de qualité.

L’opérationnalisation de ce centre permet à la République Centrafricaine de réduire ses dépenses pour des évacuations sanitaires estimées à peu près à 3 milliards 500 millions de FCFA par an. L’opérationnalisation de ce centre va aussi faciliter l’accès aux patients démunis aux services spécialisés de santé.
Il a rappelé que dans le cadre du projet corridor 13, la Banque Africaine de Développement a mobilisé des ressources pour la construction d’un centre de cardiologie et a sécurisé des financements pour le renforcement des services médicaux, des urgences médicales et des réanimations médicales dans quelques hôpitaux de référence du pays.

Dans son exposé, le directeur du centre, le médecin néphrologue OUANEKPONE a déclaré que les premières séances de l’hémodialyse ont commencé le 25 mai 2022. Une date historique, car « elle marque la première consultation d’un patient de 41 ans souffrant d’insuffisance rénale aigue qui a été dialysé 4 fois et sevré de l’hémodialyse. C’est pour dire que l’hémodialyse n’est pas seulement pour les patients âgés ou les insuffisants rénaux chroniques, mais l’hémodialyse est d’abord une mesure de réanimation pour les femmes enceintes qui perdent beaucoup de sang pendant l’accouchement ; un enfant atteint de paludisme grave ; un accidenté peut avoir recours à l’hémodialyse pour reprendre à vivre correctement comme tout le monde et sevré de l’hémodialyse ».

Enfin, le Docteur OUANEKPONE a déclaré qu’à ce jour, son service a réalisé 65 consultations des patients, et grâce à ces consultations, ils ont pu rétablir la progression de la maladie rénale chronique. Ce qui revient à dire « que ce ne sont pas toutes les maladies rénales chronique qu’on dialyse d’emblée ou qu’on évacue. Mais s’il y’a des consultations, on peut ralentir également ces progressions ».


Enfin le jeune néphrologue centrafricain a annoncé une bonne nouvelle : « nous avons eu plus de 200 passages de patients pour des suivis dans notre centre et parmi nos 07 hémodialysés en ce moment 01 est complètement guéri».

Ne pouvant cacher son plaisir d’offrir aux centrafricains leur premier centre d’hémodialyse après 62 ans d’indépendance, le Président Faustin Archange TOUADERA a livré ses impressions en ces termes : « Vous savez beaucoup de nos compatriotes étaient privés de ce service et nous étions obligés de les évacuer. Cela prenait souvent du temps et coûtait cher à l’État. C’est pour cette raison que nous pensons qu’il est utile d’ouvrir un tel centre ici. C’est vrai que nous l’avons inauguré il y a un an mais vous savez c’est un service délicat et qu’il fallait prendre toutes les précautions avant son opérationnalisation.

Enfin, le Président de la République TOUADERA a profité de l’occasion pour remettre 07 ambulances médicalisées, acquises sur fonds propres du gouvernement au Ministère de la Santé. Ces véhicules destinés aux urgences vont être affectés dans des centres de santé du pays dans le cadre de la lutte contre la mortalité infantile.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.