Le président du sénat est étonné de la présence de la MONUSCO sur le territoire de la RDC 22 ans après sans avoir apporté le changement sur la

RDC : le président du Sénat congolais demande à la MONUSCO de quitter le pays

Le président du sénat est étonné de la présence de la MONUSCO sur le territoire de la RDC 22 ans après sans avoir apporté le changement sur la guerre à l’est de la RDC.

Alors, le président du sénat congolais BAHATI lukuebo pris dans une grande colère s’est exprimé sur la communauté internationale et demande à la MONUSCO de plier ses bagages.

«La MONUSCO doit plier ses bagages,
Nous allons assurer nous seuls, la sécurité de notre territoire ».

«La communauté internationale nous a déçue dernièrement lors du Conseil de sécurité, lorsqu’on n’a pas voulu lever l’embargo sur l’acquisition des armes par la RDC ».

«Je pense que tout est clair, le complot est total, voilà pourquoi nous devons nous assumer. La plus grande arme c’est notre détermination, la détermination de la population ».

Il est désormais clair chers congolais et Africains, tant que nous ne nous faisons pas confiance et nous mettons toujours nos confiances sur la France, les États-Unis d’Amérique et cette soi-disant communauté internationale nos problèmes ne seront jamais résolutions. Nous devons prendre nous-mêmes nos responsables pour régler nos problèmes car c’est nous Africains qui savons les solutions que nous pouvons prendre pour régler nos problèmes et mettre FIN à tous les maux.

La France, les États-Unis d’Amérique et cette soi-disant communauté internationale ne vont jamais donné des solutions dans les intérêts des Africains mais sans leurs intérêts.

Le rôle de la MONUSCO en RDC est de protéger les intérêts de la France, des États-Unis d’Amérique et de cette soi-disant communauté internationale. Raison pour laquelle il faut que la population se lève pour dire NON à la présence de la MONUSCO en RDC car cette MONUSCO arme les rebelles pour déstabiliser la RDC et que plus là guerre dure la MONUSCO aussi reste longtemps sur le territoire de la RDC pour protéger ces intérêts et continuer à s’accaparer, voler et piller les richesses et matières premières du Congo RDC.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.