Réinsertion des détenus au Togo : La SMPDD s’engage

Engagée depuis plusieurs années pour une réinsertion réussie des ex-détenus, l’association Solidarité Mondiale pour les Personnes Démunies et Détenus (SMPDD) a organisé une causerie débat entre les détenus de la prison civile de Lomé sur le vendredi 1er juillet 2022 .

A travers cette causerie-débat, il s’agissait pour la SMPDD de consolider les acquis obtenus dans le cadre d’un programme de réinsertion des détenus initié en 2019, avant l’avènement de la Covid.

Organisée en collaboration avec la Direction de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DAPR), la rencontre, placée sous le thème « réinsertion des détenus : un détenu, un projet de vie », visait à favoriser la mise en œuvre des dispositifs d’accompagnement à la réinsertion socioprofessionnelle des détenus, proposés par la SMPDD et la DAPR à la prison civile de Lomé.

« Au vu des résultats obtenus avec le projet, nous voulons créer, à travers cette rencontre, un cadre d’échanges avec les détenus sur l’importance de la réinsertion ainsi que les dispositifs mise en place actuellement par la DAPR et la SMPDD, pour les accompagner dans leur processus de réhabilitation sociale », explique Coco de Kofi Woenagnon, président de l’association SMPDD.

Dans les détails, cette causerie-débat a permis aux responsables de la DAPR et de l’association de sensibiliser les détenus de la prison civile de Lomé sur l’importance de la construction d’un projet de vie et le maintien des liens sociaux dans le processus de réinsertion ; de les informer sur les différents dispositifs de réinsertion mis à leur disposition et de favoriser à travers les échanges l’adhésion et l’implication actives des détenus dans le programme de réinsertion mis en place par la SMPDD et la DAPR.

« On n’est pas prisonnier pour toute la vie. Mais le manque de compétences professionnelles chez les ex-détenus est souvent la cause de la récidive. Afin d’éviter cela, il est très important pour chaque détenu d’avoir un projet qui guidera sa vie une fois qu’il sortira de la prison. Ceci lui permettra de ne plus tomber dans les vices qui pourront lui causer d’autres ennuis », ajoute M. Woenagnon.

Présente à cette rencontre, Eugénie Koudjoukalo Kodjolo, Chargée du suivi de la population carcérale, de l’action sociale et de la réinsertion, représentante du directeur de la DAPR, a décliné l’objet de la rencontre qui n’est autre que celui d’échanger avec les détenus sur leur réinsertion, la reprise d’une vie normale ou le début d’une meilleure vie après le séjour carcéral.

« Je vous invite à réfléchir sur ce que vous voulez faire à votre sortie de prison afin d’améliorer votre vie. Partagez vos projets avec l’administration pour un possible accompagnement. Je vous exhorte également à inspirer confiance à travers vos comportements afin de bénéficier à la fois du soutien de vos parents ou de n’importe quel acteur qui voudrait vous aider », a t-elle indiqué.

En retour, les détenus ont manifesté leur intérêt à travers les riches échanges et discussions qui ont suivi la présentation du parcours du président de la SMPDD, lui-même ancien prisonnier, et d’autres ex-détenus qui ont été accompagnés par l’association et qui, aujourd’hui, sont totalement intégrés dans la vie active. Les bénéficiaires ont par ailleurs souhaité que ce genre de causerie se tienne plus souvent pour leur permettre de mieux se préparer à la vie après la prison.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.