Lire ici l'intégralité du Discours de Lancement du Prof. Robert DUSSEY Ministre des Affaires Etrangères, de l'Intégration

Lancement du processus électoral du Haut Conseil des Togolais de l’extérieur(HCTE)

Lire ici l’intégralité du Discours de Lancement du Prof. Robert DUSSEY
Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et des Togolais de l’Extérieur

Monsieur le Président du Haut conseil des Togolais de l’extérieur,

Mesdames et messieurs les délégués pays du Haut conseil des Togolais de l’extérieur,

Mesdames et messieurs les responsables des associations de Togolais de l’extérieur,

Chers compatriotes de la diaspora,

Mesdames et messieurs,

Il y a trois ans, le 02 juillet 2019, nous lancions le processus électoral ayant conduit à la désignation des délégués pays du Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) qui marquait la concrétisation de la politique d’inclusion du Chef de l’Etat, S.E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE, visant à répondre aux aspirations de tous les Togolais où qu’ils se trouvent.

Avec un regard rétrospectif, il me plait aujourd’hui de souligner que si l’entreprise paraissait une gageure en ce que peu de compatriotes y croyaient, ce premier mandat qui s’achève nous aura convaincu que cette initiative répond véritablement à un besoin réel, celui de fédérer toutes les forces vives de la diaspora en une instance faitière qui est à ce jour l’interface entre le Gouvernement et les Togolais de l’extérieur. Le HCTE fait désormais partie intégrante de l’écosystème institutionnel du Togo. Il n’est d’ailleurs pas superfétatoire de rappeler qu’il s’agit de l’une des recommandations formulées par la diaspora togolaise elle-même lors des assises de 2014.

Organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif, le HCTE a été conçu comme le cadre par excellence d’échange entre la diaspora togolaise et le Gouvernement sur toutes les questions d’intérêts commun. Il est chargé de suivre et de coordonner les actions de développement de la diaspora togolaise.

Je voudrais féliciter mes chers compatriotes qui, en pionniers, ont accepté de participer à cette première mandature. On savait déjà que l’aventure ne serait pas aisée pour eux. Mais on était loin de s’imaginer que quelques mois seulement après leur installation, la crise sanitaire du Covid-19 viendra donner un coup de frein à la réalisation des plans d’action des délégués pays. Malgré ce contexte difficile, le résultat est plus que satisfaisant.

Individuellement, certains délégués se sont distingués par leur disponibilité et leur capacité à fédérer les Togolais de l’extérieur autour de projets communs et surtout à intervenir promptement dans des situations de détresse des compatriotes, en complétant ou en suppléant parfois, l’action des missions diplomatiques et consulaires. Les délégués du HCTE se sont également illustrés comme de véritables promoteurs de l’identité et de la culture togolaise et des défenseurs de l’image de marque de notre pays en initiant ou en soutenant plusieurs manifestations. Je voudrais aussi saluer le premier Président du HCTE, Monsieur ATITSO Kodzovi, dont l’engagement et la disponibilité ont fortement servi l’image de cette nouvelle structure.

Collectivement, le rôle du HCTE a été essentiel, comme par exemple dans l’organisation des vagues successives de rapatriement de compatriotes bloqués dans leurs pays de résidence par la fermeture des frontières due à la crise sanitaire, comme il l’a été aussi récemment dans l’assistance à nos compatriotes qui furent en difficulté en Ukraine au début de la crise russo-ukrainienne. Je voudrais également saluer la contribution des délégués-pays, particulièrement ceux d’Afrique, lors de la campagne de recensement des Togolais de l’extérieur qui vient de s’achever.

Chers compatriotes de la diaspora,

Mesdames et messieurs,

Malgré les résultats encourageants, nous devons reconnaitre qu’il reste d’importants défis à relever. Aucune œuvre humaine n’étant parfaite, nous, en tant qu’administration, avons tiré des enseignements de cette première expérience. Des innovations ont été apportées au dispositif pour l’améliorer et renforcer son efficacité, en tenant compte des réalités de terrain. Le nombre des délégués pays est ainsi passé de 77 à 48, à raison de 22 pour l’Afrique, 5 pour la zone Amérique-Caraïbes, 7 pour la zone Asie-Océanie et 14 pour l’Europe. Le but est d’avoir un groupe beaucoup plus resserré pour faciliter les interactions et les prises de décisions.

Comme pour la première édition, le processus électoral se déroulera entièrement en ligne, seul moyen aujourd’hui d’atteindre tous les Togolais de l’extérieur où qu’ils soient. Une Commission électorale indépendante composée de personnalités jouissant d’une bonne probité morale conduira le processus.

Je lance un appel solennel à tous les compatriotes qui souhaitent librement se porter candidats ou être électeurs à se mobiliser et à consulter le site www.diasporatg.org où toutes les informations pertinentes sont publiées.

Il ne me reste qu’à rappeler que le mandat de délégué pays du HCTE étant volontaire et bénévole, votre engagement sera donc le témoignage de votre patriotisme et de votre attachement à notre mère-patrie.

Vive la diaspora togolaise au service du développement de notre pays !

Vive le Togo !

Je vous remercie pour votre attention !

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.