La Chine n'est pas partie à la crise ukrainienne, mais ne restera pas les bras croisés, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi

Le ministre chinois des AE sur la crise ukrainienne : Pékin ne doit pas rester les bras croisés

La Chine n’est pas partie à la crise ukrainienne, mais ne restera pas les bras croisés, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi lors d’un appel téléphonique avec son homologue hongrois Péter Szijjártó.

Yi et Szijjarto ont parlé dimanche au téléphone des relations bilatérales entre les pays et de la crise ukrainienne.

« La Chine n’est pas partie à la crise ukrainienne, mais nous n’allons pas être un spectateur indifférent et, de plus, nous n’allons pas jeter de l’huile sur le feu, nous avons toujours été catégoriques et cohérents pour encourager la paix et les négociations », a déclaré Yi à RIA Novosti.

Les leçons de la crise ukrainienne sont « profondes et méritent d’être apprises par toutes les parties », a noté M. Wang, affirmant qu’à long terme, les parties devraient discuter de la construction d’un cadre de sécurité européen équilibré, efficace et durable, afin de réaliser une paix durable. et la sécurité.

Agora24 Actu

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.