La victoire de l'Éthiopie sur l'italie ou le triomphe de Ménélik 2 à la bataille d'Adoua. Le 12 mai 1889, Ménélik II, descendant de la dynastie des

Zoom sur la bataille d’Adoua en 1896 entre l’Ethiopie et l’Italie

La victoire de l’Éthiopie sur l’italie ou le triomphe de Ménélik II à la bataille d’Adoua a eu lieu en 1896. Le 12 mai 1889, Ménélik II, descendant de la dynastie des Salomonides(Roi Salomon), empereur d’Éthiopie signe le traité de Wuchale avec l’italie. Il s’agit d’un accord de paix et d’amitié qui fut rédigé en deux langues : l’amharique et l’Italien.
Mais le hic, est que les articles n’avaient pas le même sens.

Selon la version amharique, il est mentionné que l’Ethiopie pouvait Consulter les autorités italiennes pour leurs affaires, dans la version italienne, les décisions émanaient obligatoirement de l’Italie. beaucoup de rois et empereurs africains ont été confrontés à ce genre de traités iniques pendant la conquête coloniale.(les choses de la marmaille)

Se rendant compte de l’entourloupe Ménélik II mit tout en œuvre pour que l’Italie règle le soucis mais en vain. Pire encore, en Octobre, l’Italie déclara ouvertement que l’Ethiopie devenait un protectorat italien.

En 1890, dès le mois de janvier, les italiens investirent Adoua. Leur condition de retrait était l’acceptation de la version italienne du traité de Wuchale. En septembre 1890, Ménélik II fait savoir clairement au roi d’Italie Umberto 1er son refus de statut de protectorat qu’on voulait lui imposer. Pendant ce temps, conscient des velléités impérialistes des italiens, les Éthiopiens vont rapidement moderniser leur armée avec l’aide entre autres des conseillers militaires Haïtiens dont le plus connu est le capitaine de vaisseau Benito Sylvain.

Le 12 février 1893, après avoir informé les puissances européennes, il déclara :
« L’Ethiopie n’a besoin de personne ; elle tend les mains vers Dieu ».

En janvier 1895, les italiens engagèrent les hostilités en envahissant la province du Tigrai.
Ménélik II ordonna une mobilisation générale le 17 décembre 1895 contre les forces coloniales. Le 1er mars 1896, plus de 100 000 Éthiopiens répondent à l’appel du Négus. Bien armés et entraînés (20 000 armés de lances et d’épées, 80 000 armés de fusils, 8 600 chevaux, 42 canons), ils écrasent l’armée italienne à Adoua. Le 26 octobre 1896, le traité de paix d’Addis-Abeba fut signé. Il annulait le traité de Wuchale et reconnaissait l’indépendance nationale de l’Ethiopie.

Grâce à cette victoire,l’Ethiopie a réussi à conserver sa souveraineté

Après Hannibal, Ménélik devint alors le premier Africain à vaincre des troupes européennes. Son règne fut celui du progrès et des transformations en Ethiopie.

Voici nos heros, parlons de leur Bravoure à nos enfants, personne ne le fera à notre place.

Source : lp,Umoja

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.