En vue d'apporter son soutien aux efforts du gouvernement à travers le CIPLEV dans la lutte contre l'extrémisme violent, le Centre de

Togo/Sokodé : La CDFDH Combat l’extrémisme violent

En vue d’apporter son soutien aux efforts du gouvernement à travers le CIPLEV dans la lutte contre l’extrémisme violent, le Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (DFDH) s’est fixé une mission.

C’est dans cet ordre d’idées qu’il a réunit pour deux jours à Sokodé le 02 Août 2022, trente jeunes dont cinq de Mango et vingt-cinq de Sokodé autour du thème  » la prévention de l’extrémisme violent et le dialogue interreligieux ».
Durant deux jours, ils seront outillés sur l’approche de prévention de l’extrémisme violent.

Le dessein poursuivit est de constituer des hordes de personnes qui non seulement auront à combattre ce phénomène qui n’a pas de religion mais aussi aussi de sensibiliser leurs communautés afin de promouvoir la paix qui est un dénominateur commun de toutes les religions.

<< Notre vision c’est de pouvoir donner des outils concrets à ces jeunes pour que ça ne soit pas juste une formation de plus mais qu’à l’issue de cette formation, ils puissent non seulement identifier les causes mais mener les actions idoines au sein de leurs communautés pour qu’on puisse dire dans les jours à venir que nous avons contribuer à repousser ce phénomène d’extrémisme violent >> s’est exprimé la chargée du programme au CDFDH et formatrice sur la prévention de l’extrémisme violent et promotion du dialogue interreligieux Mme DEGDOE Akoa Akofa Rose.

M. AMADOU Asmi imam de mosquée et directeur de l’EPP Tanbig de la préfecture de l’Oti a pour sa part invité les jeunes à fuir ce mal.

<< Pas plus que trois jours, j’ai reçu dans ma mosquée une famille composé de dix membres victimes dans faits de l’attaque de Dapaong qui demande de l’aide aussi bien financier que matériel… Je prie nos jeunes de faire très attention à ces comportements qui conduisent à la radicalisation >>.

Cette initiative qui s’est déjà déroulée à Lomé se situe dans le cadre du projet « Mokadaka » qui signifie  » Union des personnes pour  » la prévention de l’extrémisme violent au Togo a bénéficié du soutien technique et financier de iDOVE et de la GIZ.

Le Sage

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.