Dans un communiqué publié, le président de l’équipementier français Le Coq Sportif a indiqué avoir traduit la Fédération camerounaise de

Cameroun: Samuel Eto’o encore devant la justice

Dans un communiqué publié, le président de l’équipementier français Le Coq Sportif a indiqué avoir traduit la Fédération camerounaise de football en justice le mardi 2 août 2022 pour « rupture de contrat ».

« Nous avons d’ores et déjà mandaté notre Conseil habituel, afin d’engager toutes les procédures judiciaires nous permettant d’obtenir réparation du préjudice subi, ce qui malheureusement aura des conséquences importantes pour la Fécafoot ». a indiqué le président de l’équipementier français.

Le 11 juillet dernier, le président de Le Coq Sportif Marc-Henri Beausire avait pourtant averti Samuel Eto’o sur son initiative de mettre fin au contrat entre les deux parties. Mais le président de la Fécafoot Samuel Eto’o a décidé de mettre un terme au contrat de l’équipementier français et d’en recruter un autre. Pour cela le président de l’équipementier Le Coq Sportif Marc-Henry Beausire a décidé de passer à la vitesse supérieure.

« Nous vous informons que nous assignons la Fédération camerounaise de football, en vue d’obtenir la poursuite de ses engagements contractuels jusqu’à l’échéance naturelle de notre contrat, soit le 31 décembre 2023 », annonce Marc-Henri Beausire dans une note publiée ce mercredi 3 août 2022.

Le numéro 1 de L’équipementier Le Coq Sportif a annoncé aussi des représailles contre toute marque que la Fecafoot va engager.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.