Dans un communiqué publié ce vendredi 5 août 2022, le bureau de l'ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE informe l'opinion publique nationale

Bénin/scandale: des cadavres calcinés à la morgue de Porto-Novo

Dans un communiqué publié ce vendredi 5 août 2022, le bureau de l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE informe l’opinion publique nationale et internationale qu’après 12 ans de combats pour le respect de l’intégrité physique des cadavres au Bénin, un nouveau et énième scandale survenu à la morgue de l’hôpital de Porto-Novo au cours de la deuxième quinzaine du mois de juillet 2022 provoque des crémations sans volonté préalable des familles.

En effet selon nos investigations, un incendie est survenu dans la morgue de l’hôpital de Porto-Novo suite à un court-circuit résultant du délestage de la société béninoise d’énergie électrique (SBEE) dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 juillet 2022. Le personnel servant dans cette morgue n’a pas pu circonscrire l’incendie et il en résulte la crémation de plusieurs corps inconnus et une calcination du corps de monsieur D. TODJINOU.

Aux dernières nouvelles, les responsables de l’hôpital de Porto-Novo en collaboration avec les délégués du personnel sont rentrés en négociation avec la famille du défunt calciné afin d’étouffer le dossier. D’autres sources révèlent que le directeur de l’hôpital de Porto-Novo monsieur Aubin Oscar AMOUSSOU et son comptable monsieur Éric KODJO proposent déjà aux parents du défunt calciné l’enlèvement sans frais de la grillade mortuaire du corps de monsieur D. T. de la morgue dudit hôpital.

Au regard de cet énième incident dans le secteur sanitaire et plus particulièrement dans les morgues du Bénin, le bureau de l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE regrette qu’après douze (12) années successives de combat pour la réforme du système sanitaire au Bénin, certaines morgues continuent de végéter dans l’inconscience professionnelle. C’est le cas de cette morgue de l’hôpital de Porto-Novo qui, en 2017, avait enregistré la mystérieuse disparition des seins d’une défunte dont les enfants ont porté plainte. Initialement construite avec une capacité de 24 places, la morgue de l’hôpital de Porto-Novo contient aujourd’hui plus de 120 corps. Le scandale se révèle encore plus grave quand on sait l’impact environnemental des actes perpétrés dans cette morgue qui dégage des odeurs nauséabondes à plein temps sur le voisinage et le service de pédiatrie situé à quelques encablures de là.

Figurez-vous que tout récemment, cette même morgue a été en panne pendant près d’une semaine entière sans que l’administration de l’hôpital de Porto-Novo n’ait prévenu les familles mais curieusement, dans la même période, le personnel procédait à la confiscation des cadavres au motif du non paiement de facture d’hospitalisation avant le décès sachant bien que la morgue de cet l’hôpital n’était pas fonctionnelle. Par ailleurs, c’est la 6ème plainte que l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE enregistre contre cette morgue.

1- Monsieur le ministre de la santé le professeur Benjamin HOUNKPATIN, la morgue publique du CHD de Porto Novo est déjà une morgue ferraille et rien de professionnelle.

2- Celui du CNHU de Cotonou construite en 1962 pour 55 places est aujourd’hui une morgue conteneur.

3- La morgue de l’hôpital CHD de Parakou fonctionne avec une chambre froide de poissonnerie.

Monsieur le ministre de la santé Benjamin HOUNKPATIN, jusqu’à quand allez-vous continuer à afficher votre fierté du négatif ?

Surtout quand on sait que la morgue du CNHU est votre aîné de deux décennies.

Le bureau de l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE présente ses sincères condoléances aux familles et condamne vigoureusement ces atteintes à l’intégrité physique des cadavres qui frise une méconnaissance des activités funéraires et un laxisme dans la gestion administrative des infrastructures sanitaires du Bénin. Par la même occasion, le bureau de l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE interpelle directement le directeur de l’hôpital de Porto-Novo monsieur Aubin Oscar AMOUSSOU afin qu’il puisse s’expliquer sur ces actes scandaleux orchestrés dans la morgue de cet hôpital dont il a la charge.

L’ONG BÉNIN DIASPORA invite le ministre de la la santé monsieur Benjamin HOUNKPATIN à envoyer une commission d’enquête sur les lieux afin de faire la lumière sur les incidents répétés dans cette morgue et l’invite également par la même occasion à renouveler sans délai les équipements des morgues de l’ensemble des hôpitaux publics du Bénin, notamment celle de Cotonou construite depuis 1962, celle de Parakou assimilée à une chambre froide de poissonnerie et celle de Porto-Novo qui bat actuellement tous les records en scandales.

Rappelant ses franches et fructueuses collaborations depuis mars 2012 à nos jours avec les différents ministres de la santé qui se sont succédés dont KINDE GAZARD AKOKO, DOSSOU TOGBE, ALASSANE SEIDOU etc. à travers notamment ses appuis techniques et conseils pour le bien-être des populations, l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE réitère ici son engagement à former gracieusement les personnels des morgues publiques et privées du Bénin pour un meilleur rendement dans ces services sanitaires.

Fait à Paris le Vendredi 05 Août 2022.

Cellule de communication de l’ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.